Puissance pompe à chaleur

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Quelle puissance de pompe à chaleur (PAC) air-eau pour 200m2 ?

Pour 200m², la pompe à chaleur air-eau doit être d’une puissance minimale de 10kW. En intégrant d’autres composantes dans le calcul de la puissance telles que le Volume (V) de son logement, son niveau d’isolation (Coefficient de construction – C), la zone climatique dans laquelle il se situe ainsi que les besoins en chauffage de ses habitants (ces deux dernières constituant une donnée de Température – T), il est possible d’obtenir une idée plus précise de la puissance nécessaire pour son logement (Puissance = V x C x T).

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Quelle puissance de pompe à chaleur (PAC) air-eau pour 200m2 ?

: l’essentiel

Puissance d’une PAC air-eau pour 200m²Au minimum de 10kW
Critères pour choisir la puissance de sa PACLe volume du logement, son niveau d’isolation,
Sa zone climatique, les besoins de ses habitants
Calcul puissance d’une PAC air-eau pour 200m²P = V x C x T
Conséquences d’une PAC mal dimensionnéeSurconsommation, pannes et casses,
Réduction de la durée de vie, chauffe inégale

Quelle puissance de pompe à chaleur air-eau pour 200m² ?

Une pompe à chaleur air-eau dans un logement de 200m² doit être d’au moins 10kW. Cela n’est le cas que lorsque l’on prend en compte la surface du logement pour la calculer. D’autres critères permettent l’établissement d’une puissance nécessaire plus précise et personnalisée.

Comment calculer la puissance de PAC air-eau nécessaire pour 200m² ?

Le calcul pour connaître la puissance nécessaire d’une PAC air-eau pour 200m² est le suivant :

P = V (en m³) x C (en W/(m³.°C)) x T (en °C)

ou

Puissance = Volume à chauffer (en m³) x Coefficient de construction (en W/(m³.°C)) x la différence de Température (°C) entre celle souhaitée à l’intérieur et la température extérieure de base

Exemple de la puissance nécessaire pour une PAC air-eau dans une maison aux normes RT2000 à Paris

Paris se situe dans la zone climatique (H1) la plus froide de France : la température extérieure de base est fixée à -9°C. Pour ce foyer, considérons que la température ambiante moyenne souhaitée à l’intérieur du logement est de 20°C.

La puissance nécessaire pour installer une pompe à chaleur dans cette maison de 200m² avec une hauteur sous plafond de 3m devra être d’un minimum de :

(200 x 3) x 0,85 x (20°C – (-9°C)) = 14,8W

Qu’est-ce que le coefficient de construction d’un logement ?

Le coefficient de construction est indiqué lors du bilan thermique (aussi appelé DPE : Diagnostic de Performance Énergétique) du logement réalisé par un professionnel RGE.

Niveau d’isolationCoefficient de construction
Normes RT20120,7
Normes RT20050,75
Normes RT20000,85
Bien isolé1,1
Mal isolé1,3
Très mal isolée1,6

Puissance de PAC air-eau pour 200m² : les critères à prendre en compte

Les quatre critères à prendre en compte dans le calcul de la puissance d’une PAC sont :

  1. Le volume du logement : m³
  2. Le niveau d’isolation du logement : permet d’obtenir le coefficient de construction
  3. La zone climatique du logement : températures extérieures de base en France
  4. Les besoins en chauffage des habitants du logement

1. Le volume global du logement

La chauffe homogène et complète de la totalité des pièces d’un logement : voici l’objectif numéro 1 d’une pompe à chaleur. Le facteur volume devient alors essentiel dans le calcul de sa puissance de PAC. Sans lui, l’espace de vie ne serait pas correctement chauffé.

Comment est calculé le volume d’une maison ?

Le Volume (en m³) d’une maison est obtenu en multipliant la Superficie au sol (en m²) par la Hauteur sous plafond (en m).

V = S x H

Exemple du calcul d’un logement de 200m² avec une hauteur sous plafond de 2,70m

Le volume d’une maison de 200m² avec un plafond à 2,70m sera de :

Volume = 200m² (S) x 2,70m (H) = 540

2. Le niveau d’isolation du logement

Perdre de l’énergie (synonyme de perte d’argent) et ne pas atteindre son objectif de chauffe : voici l’erreur à ne pas faire lorsque l’on acquiert une PAC. Intégrer le niveau d’isolation dans le calcul de la puissance permet d’empêcher de tomber dans ce piège.

Il est lié au coefficient de construction, ce dernier étant déterminé à partir des déperditions énergétiques estimées lors du diagnostic de performance énergétique par un professionnel RGE.

Ainsi la PAC sera capable de chauffer le logement de manière appropriée, peu importe le niveau d’isolation (jusqu’à une certaine limite dans le cas des maisons très mal isolées), sans surplus ou manque de puissance.

Pourquoi est-ce qu’une maison mal isolée n’est pas compatible avec une PAC ?

Lorsque la maison est trop mal isolée, la pompe à chaleur fonctionnera en continu. Ne pouvant jamais atteindre les températures voulues par le foyer, elle tournera pour ainsi dire dans le vide, provoquant une grande perte d’énergie et d’argent.

3. La zone climatique du logement

Une température extérieure très froide en hiver, non anticipée, qui empêche la pompe à chaleur d’agir à l’intérieur du logement : voici une impasse dans laquelle il ne faut pas s’enfermer. L’intégration des températures extérieures de base dans le calcul de la puissance permet effectivement de la contourner.

Il existe trois zones climatiques différentes en France :

carte de france en fonction des besoins énergétiques (climat froid tempéré chaud)

❄️ H1 (climat froid) : -9°C
⛅️ H2 (climat tempéré) : -6°C
☀️ H3 (climat chaud) : -3°C

4. Les besoins des habitants du logement

Chaque habitant d’un logement possède un besoin de chauffage différent. Lorsque l’un sera plus frileux, un autre sera bien moins affecté par les températures froides. Les habitudes de chauffage divergent d’une personne à une autre. Le rythme de vie aussi.

Voici un certain nombre de paramètres à envisager et à ne pas laisser de côté. Tout cela mis bout à bout permettra d’accéder à une température ambiante moyenne pour l’intérieur du logement et celle-ci pourra être intégrée dans le calcul de la puissance.

Quelle est la température ambiante conseillée à l’intérieur d’un logement ?

La température ambiante conseillée à l’intérieur d’un logement est de 19°C.

Simulations de différentes puissances de PAC air-eau nécessaires pour 200m²

Logement à Paris de 200m² avec hauteur sous plafond de 2,80m

Volume560m³
Coefficient de construction0.7 (Normes RT2012)
T° intérieure20°C
Zone climatique-9°C (H1)

La puissance de la pompe à chaleur air-eau devra être d’au moins 11,4kW.

Logement à Nantes de 200m² avec hauteur sous plafond de 3m

Volume600m³
Coefficient de construction0,85 (RT2000)
T° intérieure20°C
Zone climatique-6°C (H2)

La puissance de la pompe à chaleur air-eau devra être d’au moins 13,3kW.

Logement à Marseille de 200m² avec hauteur sous plafond de 2,50m

Volume500m³
Coefficient de construction0,75 (RT2005)
T° intérieure20°C
Zone climatique-3°C (H3)

La puissance de la pompe à chaleur air-eau devra être d’au moins 8,6kW.

L’importance du bon choix de dimensionnement de la PAC air-eau

Une pompe à chaleur à la bonne puissance permettra d’économiser jusqu’à 75% d’économie sur la facture d’énergie en plus de pouvoir faire bénéficier un foyer d’une chauffe confortable et de favoriser la réalisation de la promesse d’une durée de vie de 20 ans.

1. Les conséquences du surdimensionnement d’une PAC air-eau

Un surdimensionnement pourrait entraîner :

Surdimensionnée, la pompe à chaleur fonctionnera par à-coups. Son objectif de chauffage lors des périodes plus douces (l’automne et le printemps) sera atteint bien trop rapidement, elle enchaînera mises en marche et arrêts successifs. Elle se fatiguera de plus en plus, notamment au niveau du compresseur. Endommagé, ce dernier devra être réparé, entraînant des coûts supplémentaires.

2. Les conséquences du sous-dimensionnement d’une PAC air-eau

Un sous-dimensionnement pourrait entraîner :

  • Une panne de la PAC
  • Une surconsommation d’énergie
  • Une capacité de chauffage nulle

Sous-dimensionnée, la pompe à chaleur n’arrivera pas à atteindre le niveau de chauffage fixé par les habitants du foyer. Elle fonctionnera pour ainsi dire dans le vide et sera la source d’une perte d’énergie et d’argent importante. Sa durée de vie, de 20 ans dans les meilleures conditions, va s’émietter rapidement et de nombreuses pannes sont à attendre.

3. Logement de 200m2 : comment choisir sa puissance de PAC lorsque l’on possède une chaudière en relève de PAC ?

Une chaudière en chauffage d’appoint peut être installée en relève d’une pompe à chaleur, qui ferait dès lors office de chauffage principal. Cette dernière fonctionnerait la majorité de l’année tandis que la chaudière viendrait en support lors des périodes les plus froides de l’année.

La PAC doit pouvoir subvenir à 80% des besoins énergétiques du foyer, les 20% restants étant pris en charge par le chauffage d’appoint. Cette configuration permet de limiter les problèmes de surdimensionnement et de sous-dimensionnement.

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :