CEE

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

kWh cumac

Afin de favoriser des travaux permettant d’améliorer l’efficacité énergétique, l’État a créé le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) qui permet de faciliter de telles opérations en les finançant en partie. Ces certificats sont exprimés dans une unité particulière, le kilowattheure cumac, ou dans sa version abrégée le kWh cumac.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

KWh cumac

: l’essentiel

Prix du kWh cumacEnviron 6€/MWh cumac
Calcul du kWh cumackWh x durée de vie x coefficient d’actualisation
Équivalence CEE et kWh cumac1kWh cumac = 1 CEE
Utilité du kWh cumacMise en place de dispositif énergétique et
financement de travaux de rénovation énergétique
Conditions pour profiter du kWh cumacTravaux effectués par un artisan RGE

Qu’est-ce que le kWh cumac ?

Le kWh cumac est l’unité utilisée pour le dispositif des certificats d’économie d’énergie. Il représente les économies d’énergie réalisées sur la durée de vie de la nouvelle installation.

picto isolation sous rampants

Réalisation de travaux d’économies d’énergie
(électricité, chauffage, eau, isolation thermique)

contrat d'huissier picto

Évaluation des efforts réalisé avec le MWh cumac pour évaluer la prime CEE versée

Les CEE sont exprimés en kWh cumac : 1 certificat d’économie d’énergie = 1kWh cumac. Cette unité permet de préciser l’effort réalisé dans le cadre de travaux d’économies d’énergie.

Différence entre le kWh et le kWh cumac

Le kWh mesure la quantité d’énergie consommée alors que le kWh cumac mesure la quantité d’énergie évitée sur une période donnée.

Cumac est la contraction des mots “cumulé” et “actualisé”. Il s‘agit d’une unité spécifique qui permet de ramener un kWh à la durée de vie du produit et actualisé au marché.

Cela revient à déterminer, sur la durée, la consommation énergétique réalisée si les actions d’efficacité énergétique n’avaient pas été entreprises. Pour prendre en compte une dégradation éventuelle de l’efficacité énergétique au fil des ans, le gain de consommation énergétique est actualisé au taux de 4% l’an.

Exemple du kWh cumac

Pour des travaux permettant d’éviter une consommation énergétique de 1.000kWh/an durant dix ans, cette opération permet de générer 8.435kWh cumac dans le cadre du dispositif CEE.

Le rôle du kWh cumac est essentiel puisqu’il permet d’évaluer les économies réalisées par différents types de travaux :

  • Travaux portant : sur les moyens de production d’électricité
  • Travaux portant : sur les moyens de production de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire
  • Travaux portant : sur l’isolation thermique du bâtiment

Véritable repère, il permet de comparer l’efficacité de différents types de travaux d’économies d’énergie.

La définition complète, le calcul et le prix du kWh Cumac

Ci-dessous, un récapitulatif des caractéristiques principales de l’unité de mesure de la Prime énergie : le kWh cumac.

  1. Définition : kWh cumac est la contraction de “cumulé” et “actualisé”. C’est l’unité de mesure des certificats d’économie d’énergie (CEE)
  2. Rôle : il permet de déterminer les économies d’énergies réalisées
  3. Calcul : quantité d’énergie économisée en fonction d’une durée de vie donnée
  4. Prix : environ 6€/MWh cumac
  5. Travaux concernés : les travaux d’isolation, les changements de système de chauffage, etc.

Le prix des CEE s’exprime en €/kWh cumulé actualisé (cumac). Le prix des CEE dépend de l’offre et de la demande sur le marché des CEE. Deux prix sont identifiables : l’un pour les CEE dits précarité et l’autre pour les CEE dits classiques (ceux qui ne sont pas des CEE précarité).

Cotation du kWh cumac au registre EMMY

Pour les CEE classiques, on peut distinguer deux périodes concernant leur prix :

  • De 2016 à 2018 : le prix des CEE classiques a progressivement augmenté pour atteindre un prix supérieur à 8€/MWh cumac
  • En 2019 : les prix ont légèrement baissé jusqu’à 6€/MWh cumac
  • En 2020 : la crise sanitaire liée à la COVID-19 a eu des conséquences contradictoires pour le marché des CEE

D’un côté, la consommation d’électricité, de gaz et de carburant a fortement diminué. De l’autre côté, le volume de CEE délivré a lui aussi fortement diminué en raison du confinement et de la moindre activité économique, les travaux d’économies d’énergie ont été moins nombreux.

Ces conséquences contradictoires ont eu un effet neutre sur le prix des CEE en 2020 qui est resté légèrement supérieur à 8€/MWh cumac.

S’agissant des CEE précarité, leur prix est resté de 2016 à 2018 assez stable aux alentours de 5€/MWh cumac. Le prix des CEE précarité a néanmoins connu une forte progression en 2019 et 2020 pour atteindre environ 8€/MWh cumac.

Les obligations

Chaque acteur obligé supporte une obligation classique et une obligation spécifique pour les ménages en situation de précarité.

Prix et calcul du KWh cumac

Le kWh cumac est l’unité utilisée pour les certificats d’économie d’énergie.

Quelle est la formule de calcul du KWh cumac ?

picto echelle

La baisse progressive des performances des travaux réalisés

picto panneaux solaires

La durée de vie de l’installation objet des travaux effectués

picto prise

L’énergie qui aurait été consommée si les travaux n’avaient pas été entrepris

carte de france en fonction des besoins énergétiques (climat froid tempéré chaud)

La zone climatique

Le kWh cumac s’obtient en prenant en compte quatre paramètres :

  1. L’économie d’énergie annuelle : réalisée par la nouvelle installation
  2. La durée de vie de l’installation : objet des travaux effectués
  3. La baisse progressive : des performances des travaux réalisés
  4. La zone climatique : de l’habitat

La formule du calcul du kWh cumac

kWh cumac (CEE)  = kWh (gain) x durée de vie (par an) x Coefficient d’actualisation

Les performances de l’installation issue des travaux seront, au fil des ans, moins performantes. On parle alors d’actualisation de la performance : l’économie de consommation énergétique générée par les travaux sera donc de plus en plus faible au fil du temps. Le taux est fixé à 4%/an.

Dès lors, des travaux généreront beaucoup de certificats d’économie d’énergie, exprimés en kWh cumac, si :

  • Ces travaux : permettent une économie d’énergie importante immédiatement
  • L’installation objet des travaux (système de chauffage, isolation, etc.) : a une durée de vie longue et ses performances restent compétitives sur la durée face aux nouvelles technologies
  • Le bâtiment : est situé dans une zone climatique sujet au froid notamment

Exemple d’une mise en place d’un système solaire

La mise en place d’un système solaire combiné, permettant la production d’eau chaude sanitaire ainsi que de chaleur pour le chauffage de l’habitat, permet de générer un montant de CEE compris entre 100,5 et 134,8MWh cumac en fonction de la zone climatique.

Quel est le prix en euros du KWh cumac ?

Le prix du kWh cumac fluctue en fonction de l’offre et de la demande sur le marché.

panneau sur maison picto

Pose de panneaux solaires individuel

facture et analyse picto

Entre 21.5 et 27.6 MWh cumac

billets picto

Entre 172€ et 221€

abattante picto

Pose d’une fenêtre avec vitrage isolant

facture et analyse picto

Environ 5 MWh cumac

billets picto

Environ 40€

Il s’établit aujourd’hui à environ 6€/MWh cumac, que ce soit pour les CEE classiques ou les CEE précarité.

Plusieurs facteurs peuvent influencer son cours :

  • L’obligation globale de CEE : fixée par l’État par période triennale
  • Le nombre : de programmes d’économie d’énergie
  • L’activité économique : qui peut avoir un impact, positif ou négatif, sur le nombre de travaux réalisés
  • Une crise sanitaire avec confinement : qui réduit la consommation d’énergie, mais aussi les travaux d’économies d’énergie

Simulation du KWh cumac

Ne généreront des CEE et donc des kWh cumac que les installations utilisant des sources d’énergie renouvelable.

Les CEE générés par des travaux dépendent de nombreux facteurs et notamment de la nature des travaux, des choix retenus quant aux matériaux, de la zone d’implantation, etc.

TravauxDuréeMontant de kWh cumac
Pose d’un chauffe-eau solaire individuel20 ansEntre 21.5 et 27.6MWh cumac
Pose d’une fenêtre avec vitrage isolant15 ansEnviron 5MWh cumac
Installation d’une chaudière individuelle à haute performance énergétique20 ansEntre 15.8 (appartement) et 46.9 (maison) MWh cumac
Simulation du montant du kWc cumac de 3 travaux éligibles aux CEE

Quel sont l’utilité et les conditions pour profiter du kWh cumac ?

Le kWh cumac est une unité de mesure essentielle qui permet non seulement de calculer les économies d’énergie générées, mais également de comparer l’efficacité énergétique obtenue entre deux types de travaux différents et pour l’ensemble des secteurs de l’économie : bâtiment, transport, production d’énergie, agriculture, etc.

Le dispositif CEE, et son unité de mesure a deux intérêts majeurs :

  • Répondre aux préoccupations environnementales : le dispositif invite, incite ou oblige les différents acteurs à réaliser ou participer à la mise en place de dispositifs propres et économes en énergie en limitant les rejets de CO2 dans l’atmosphère
  • Financer les travaux : le dispositif permet également de financer les travaux d’économies d’énergie pour le consommateur final qui pourra bénéficier de primes qui sont liées à la création de certificats d’économie d’énergie obtenue par les acteurs du dispositif

Certification RGE, condition du kWh cumac

Le calcul des kWh cumac nécessite des compétences particulières. L’État oblige les artisans qui réalisent les travaux à être certifiés RGE pour “Reconnu Garant de l’Environnement”. Ce label permet aussi au professionnel de valoriser son savoir-faire auprès de sa clientèle et d’être répertorié sur les sites d’information destinés aux particuliers.

Pour donner droit à des CEE, les travaux doivent donc être obligatoirement effectués par un professionnel RGE.

Bénéficier des CEE

Si les travaux ne sont pas réalisés par un professionnel RGE, le consommateur final ne pourra pas bénéficier des primes versées en contrepartie des CEE générés.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Foire aux questions

Laisser un commentaire

  1. Avatar de Michel
    Michel

    Bonjour,
    Voulez-vous me communiquer le prix du Cee précarité et du Cee classique, prélevé par les fournisseurs d’énergie, depuis le 1er janvier 2022.
    Je vous remercie
    MOUGIN Michel

    1. Avatar de Rubens
      Rubens

      Bonjour,

      En 2022, le prix du CEE précarité est fixé à 5,80€ le mégawattheure cumac (MWhc). Le prix est le même pour le CEE classique. Il est en baisse de 3,20€/MWhc par rapport à il y a 24 mois et une forte baisse est attendue au niveau des travaux rénovation en France.

      Si vous le souhaitez, vous pouvez simuler vos aides sur ce lien.

      Bonne journée.
      Rubens, upenergie.com

Vous êtes ici :