Pompe à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage à la fois écologique et performant, qui permet de faire d’importantes économies sur sa facture d’énergie. Il faut compter en moyenne 12.500€ pour en installer une.

Offres en cours

Les informations essentielles de l’article
  • Prix moyen : Entre 1.500€ et 25.000€ (installation comprise)
  • Types de pompe à chaleur : PAC air-air, air-eau, eau-eau ou géothermique et hybride
  • Coût de l’entretien d’une PAC : entre 100 et 300€ en moyenne
  • Aides financières : Prime énergie, l’écoprêt à taux zéro, MaPrimeRénov’, Habiter Mieux et la TVA à taux réduit à 5,5%

Les pompes à chaleur

Une pompe à chaleur prélève des calories qui sont naturellement présentes dans le milieu extérieur (l’air, l’eau ou la terre) et les utilise pour produire la chaleur qu’elle diffuse dans l’habitation.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

pompe à chaleur fonctionnement interne

Pour fonctionner, une PAC comporte 4 éléments :

  • L’évaporateur : transforme le fluide frigorigène contenu dans la PAC de l’état liquide à l’état gazeux.
  • Le compresseur, alimenté par un moteur électrique : comprime le gaz pour le faire monter en température
  • Le condensateur : fait passer le fluide frigorigène à l’état liquide, en transférant la chaleur qu’il contient au circuit de chauffage central de l’habitation
  • Le détendeur : baisse la pression du fluide frigorigène refroidi

Prix et installation d’une pompe à chaleur

Le prix d’une pompe à chaleur dépend de son type, mais aussi de sa puissance et de son coefficient de performance (COP).

PAC air-eau PAC air-air PAC géothermique ou eau-eau
Prix moyen de l’installation Entre 8.000 et 16.000€ Entre 1.500 et 10.000€ Entre 15.000 et 25.000€
Prix d’une pompe à chaleur
Le prix d’une PAC varie aussi en fonction des options qu’elle propose. Par exemple, certains modèles de PAC peuvent produire de l’eau chaude sanitaire ; une PAC réversible peut inverser son fonctionnement pour rafraichir l’habitation en été ; une PAC haute température alimente le circuit de chauffage avec une eau jusqu’à 80°C.

Le prix moyen d’une PAC air-eau installée par un professionnel est de 12.500€. Ce prix peut être moins important dans le cas d’une installation d’une PAC air-air, mais la facture peut également être beaucoup plus importante s’il s’agit d’une PAC géothermique ou d’une PAC eau-eau nécessitant la pose de capteurs dans le sol ou la réalisation d’un forage.

En moyenne, l’installation d’une PAC air-eau par un professionnel nécessite 1 à 2 jours de travail. Il faut compter 2 à 3 jours de travail supplémentaires si les émetteurs de chaleur ne sont pas déjà installés (radiateurs, planchers chauffants, etc.).

Les pompes à chaleur aérothermiques (air-air ou air-eau)

fonctionnement pac air eau

Les modèles de PAC aérothermiques (air-air ou air-eau) s’adaptent à tous les types de logements : neufs ou anciens. Toutefois, il faut disposer d’un espace extérieur aéré comme une cour ou un jardin pour installer l’unité extérieure de la PAC, qui peut être bruyante. Pour installer une PAC air-eau, l’habitation doit également disposer d’un circuit de chauffage central.

Les pompes à chaleur géothermiques

pac géothermique

L’installation d’une PAC géothermique ou d’une PAC eau-eau demande de plus gros travaux et nécessite la réalisation d’un ou plusieurs forages plus ou moins profonds, selon la nature géologique du terrain.

Vous devez contacter votre mairie pour savoir si la zone où vous habitez nécessite une autorisation pour ce type d’installation. Si le forage à réaliser est supérieur à 10 mètres, il faudra contacter la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

Comparatif des différents modèles de PAC

Il existe différents type de PAC selon la source d’énergie dans laquelle la pompe à chaleur puise des calories (air, eau ou sol) et selon la façon dont l’énergie est diffusée dans l’habitation.

Pompes à chaleur Aérothermiques Hydrothermique Géothermique
Type de PAC Air-air Air-eau Eau-eau Sol-eau
Capte les calories dans L’air extérieur L’air extérieur L’eau souterraine Le sol
Diffuse l’énergie dans le logement par La ventilation Le circuit de chauffage central Le circuit de chauffage central Le circuit de chauffage central

Voici un tableau comparatif des différents types de PAC :

Types de PAC Montant de l’installation Avantages Inconvénients
Air-air Entre 1.500 et 10.000€ • Moins coûteuse
• Ne nécessite pas de système de chauffage central
• Plus simple à installer
• Peut être réversible
• Bruyante
• Performance diminue avec la température extérieure
• Nécessite un chauffage d’appoint
Air-eau Entre 8.000 et 16.000€ • Peu de travaux
• Possibilité de fournir de l’eau chaude sanitaire
• Peut être réversible
Eau-eau Entre 20.000 et 40.000€ • Plus performantes
• Possibilité de fournir de l’eau chaude sanitaire
• Peuvent être réversibles
• Nécessite un accès à une nappe phréatique et une autorisation de forage
• Plus coûteuse
• Plus gros travaux d’installation
Sol-eau Entre 15.000 et 20.000€ • Terrain doit être compatible
• Plus coûteuse
• Plus gros travaux d’installation
Hybrides Entre 4.500 et 15.000€ Plus performante Deux équipements à entretenir : chaudière et PAC
PAC hybride
Une pompe à chaleur hybride combine une PAC air-eau et une chaudière à condensation. Il est également possible de combiner une PAC à un chauffe-eau solaire pour la production d’eau chaude sanitaire.

Comparatif des différentes technologies de PAC

pac systemes

Il existe différentes technologies de pompe à chaleur air-eau (monobloc, multisplit, réversible, etc.) pour répondre à toutes les situations et à tous les besoins.

Un modèle bibloc (ou split) est composé d’une unité extérieure (qui capte les calories de l’air) et d’une unité intérieure (qui diffuse la chaleur au sein du logement), reliées par un circuit de fluide frigorigène. C’est le modèle le plus courant, mais aussi le plus performant et le plus coûteux.

Une PAC monobloc regroupe l’unité extérieure et l’unité intérieure dans un même module, généralement placé à l’extérieur. Tout le fluide frigorigène est contenu dans un circuit fermé, au sein  du module : il y a donc moins de risque de fuite.

Avec ce type de PAC, les calories sont transportées par un réseau hydraulique, ce qui peut représenter un risque de gel. Certains modèles peuvent être placés à l’intérieur du logement, par exemple dans les combles. En fonction de la taille du logement, il peut être nécessaire d’installer un circulateur à l’intérieur de l’habitation.

Il existe des modèles de PAC air-eau réversibles qui, en plus de chauffer le logement en hiver, peuvent aussi le rafraichir en été.

Types de PAC air-eau Montant moyen Avantages Inconvénients
Bibloc De 10.000 et 16.000€ • Plus performante
• Pas de risque de gel
• Plus encombrante
• Risque de fuite du fluide frigorigène
• Nécessite un professionnel qualifié pour l’installation
• Plus coûteux
Monobloc De 8.000 et 10.000€ • Pas de risque de fuite du fluide frigorigène
• Plus simple à installer
• Moins coûteux
• Gain de place
• Moins performante
• Risque de gel
• Peut nécessiter l’installation d’un circulateur
Réversible De 8.000 et 16.000€ Permet de chauffer en hiver et de rafraichir en été Nécessite davantage d’entretien (au moins deux fois par an)
Les PAC réversibles
La majorité des PAC air-air sont également réversibles. Dans ce cas, il faut compter entre 2.000 et 3.000 euros par pièce équipée.

Les aides disponibles pour financer une PAC

La pompe à chaleur est un système de chauffage éligible à de nombreuses aides financières.

primes energies version 2

Le gouvernement a mis en place des aides financières comme : MaPrimeRénov’, la Prime énergie, le Coup de Pouce Chauffage, Habiter Mieux, l’écoprêt à taux zéro ou encore la TVA réduite.

Le montant des aides dépendent des caractéristiques du foyer (localisation, revenus fiscaux de référence, type de logement, etc.), mais aussi de l’équipement installé, c’est-à-dire du type de PAC.

Pour être éligible aux aides :

  • La PAC doit respecter des critères de performance imposés qui peuvent concerner l’efficacité énergétique saisonnière (Êtas) ou le coefficient de performance saisonnier (SCOP).
  • L’installation doit obligatoirement être réalisée par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

cumul d aides maprimerenov

Dispositif pompe à chaleur à 1€
Le dispositif de la pompe à chaleur à 1 euro n’existe plus. Désormais, les aides disponibles peuvent prendre en charge jusqu’à 90% du prix de la PAC. Le reste à charge est donc au minimum de 10% du montant total du devis.

Les pompes à chaleur air-eau

Une pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage à la fois économique et écologique, qui permet de faire de belles économies sur sa facture d’énergie.

Performances des PAC air-eau
La performance des PAC aérothermiques diminuant avec la température extérieure, une solution de chauffage d’appoint sera nécessaire pour les climats les plus froids.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau

Une PAC air-eau est composée d’une unité extérieure qui capte les calories de l’air extérieur et qui les réchauffe. La chaleur produite est ensuite transmise à l’unité intérieure via le circuit de fluide frigorigène reliant les deux unités.

Prix d’une pompe à chaleur air-eau

Le prix moyen d’une pompe à chaleur air-eau installée par un professionnel est de 12.500€. Le prix dépend des caractéristiques du modèle choisi : sa puissance, son rendement, modèle réversible ou non, production d’eau chaude sanitaire (ECS), etc.

Tableau récapitulatif des prix moyens de PAC air-eau selon les marques :

Modèle Marque Puissance COP Rendement Coût installation
Aquarea T-CAP Generation H All in one Panasonic 16kW 4,28 160% 13.053€
Ecodan Hydrobox Duo Silence Zubadan R32 Mitsubishi Electric 10kW 5 178% 12.996€
Alféa Excellia ai Atlantic 14kW 4,18 150% 10.162€
HPI Evolution De Dietrich 8kW 4,27 138% 8.493€
Genia Air split Saunier Duval 5kW 4,8 182% 7.296€

Financer l’installation d’une PAC air-eau

Une pompe à chaleur air-eau est un système de chauffage à la fois économique et écologique, qui est éligible à de nombreuses aides financières mises en place par l’état : MaPrimeRénov’, la Prime énergie, le Coup de pouce Chauffage, Habiter Mieux, l’écoprêt à taux zéro ou encore la TVA réduite.

MaPrimeRénov’ est une aide de l’état pour financer des travaux de rénovation énergétique. Le montant de l’aide pour l’installation d’une PAC air-eau est compris entre 2.000 et 4.000€ selon les revenus du foyer. Pour en bénéficier, l’installation doit concerner une résidence principale de plus de 2 ans, et être réalisée par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

La Prime énergie fait partie du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) mis en place par l’état. Elle peut être proposée par des fournisseurs d’énergie (comme EDF, TotalEnergies, Engie, etc.) ou des enseignes de la grande distribution (Auchan, Leclerc, etc.).

Son montant, qui dépend des caractéristiques du logement (localisation, surface) et des revenus du foyer, varie entre 130 et 1.100€ pour l’installation d’une PAC air-eau.

Coup de pouce chauffage
Si la pompe à chaleur air-eau remplace une ancienne chaudière à fioul, gaz ou charbon (autre qu’à condensation), elle est alors éligible à l’offre Coup de pouce Chauffage d’un montant allant de 3.000 à 5.000€ (selon les revenus du foyer). Pour en bénéficier, l’installation doit être réalisée par un artisan RGE et concerner un logement de plus de 2 ans.

Pour être éligible, l’efficacité énergétique saisonnière (Êtas) de la pompe à chaleur doit être :

  • ≥ 111% pour les PAC « moyenne et haute température »
  • ≥ 126 % pour les PAC « basse température »

Habiter Mieux est une aide de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) qui accompagne les foyers les plus modestes dans la rénovation de leur logement de plus de 15 ans.

Son montant représente 30 à 50% du montant total des travaux HT (selon les revenus du foyer) + une prime de 10% du montant total des travaux HT. Pour en bénéficier, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE et permettre un gain énergétique d’au moins 35%.

La TVA réduite à 5,5% et l’écoprêt à taux zéro (jusqu’à 15.000€) sont éligibles pour l’installation d’une pompe à chaleur air-eau si celle-ci est installée par un artisan RGE dans une résidence principale de plus de 2 ans.

Tableau récapitulatif du montant des différentes aides disponibles pour l’installation d’une PAC air-eau :

MaPrimeRénov’ Prime énergie Coup de pouce chauffage Habiter mieux Eco-PTZ TVA réduite
De 2.000 et 4.000€ De 130 et 1.100€ De 3.000 à 5.000€ 30 à 50% du montant des travaux HT Jusqu’à 15.000€ Taux de 5%

Simulation du coût d’une PAC air-eau

En moyenne, il faut compter 12.500€ installation comprise. Des aides financières sont disponibles pour vous aider à financer votre installation.

Voici une simulation pour l’installation d’une PAC air-eau avec MaPrimeRénov’.

  • Composition du foyer: 4 personnes
  • Revenu fiscal de référence : inférieur à 39.192€
  • Localisation : Hors Ile-de-France
Logement Coût total installation Montant MaprimeRénov’ Reste à charge
100m2 8.000€ 3.000€ 5.000€
120m2 12.000€ 3.000€ 9.000€
140m2 16.000€ 3.000€ 13.000€
Bénéficier de MaPrimeRénov’
Pour pouvoir bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’, l’installation de la pompe à chaleur air-eau doit concerner une résidence principale de plus de 2 ans et être réalisée par un artisan RGE.

Les pompes à chaleur air-air

La PAC air-air est la moins coûteuse des pompes à chaleur et aussi la plus simple à installer : elle ne nécessite pas de circuit de chauffage central et peut s’adapter à tous les types de logements.

Si elle est réversible, elle peut aussi rafraichir l’habitation en été. La PAC air-air ne peut par contre pas fournir d’eau chaude sanitaire. Elle est également moins performante, et peut nécessiter un chauffage d’appoint l’hiver.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air se compose d’une unité extérieure qui prélève les calories présentes dans l’air, et d’une unité intérieure qui redistribue la chaleur dans le logement grâce à un ventilo-convecteur. Les deux unités sont reliées par le circuit de fluide frigorigène, qui doit être manipulé par un professionnel qualifié.

Une PAC air-air ne nécessite pas de circuit de chauffage central  alimentant des radiateurs ou un plancher chauffant. En effet, la chaleur est diffusée par ventilation dans l’habitation. Les ventilo-convecteurs s’installent simplement au-dessus des portes des pièces à chauffer.

Il existe des modèles monosplit qui comprennent une seule unité intérieure, contrairement aux modèles multisplit qui comptent plusieurs unités intérieures, afin d’équiper différentes pièces. Toutes ces unités intérieures sont indépendantes les unes des autres, et peuvent être réglées à des températures différentes.

Prix d’une pompe à chaleur air-air

Le prix moyen d’une pompe à chaleur air-air pour une maison de 100m2 est compris entre 5.000 et 8.000€. Si vous optez pour un modèle multisplit, il faut compter entre 1.600 et 2.800€ par unités supplémentaires installées.

Il s’agit de la pompe à chaleur la plus abordable, et celle-ci peut être  amortie en quelques années seulement grâce aux économies d’énergie qu’elle permet de réaliser.

Le coût d’une PAC air-air dépend notamment de sa puissance et de son coefficient de performance (COP).

Tableau récapitulatif des prix moyens de PAC air-air selon les marques :

Modèle Marque Puissance COP Prix du matériel Nombre d’unités intérieures
Takao M1 ASYG 7 Atlantic 2,5kW 4 900€ 1
Bi-split Airton 6,1kW 4 1.590€ 2
Tri-split Emura 3MXM68N Daikin 6,8kW 4,07 3.740€ 3
Quadri-split
MXZ-5F102VF
Mitsubishi Electric 10,2kW 4,6 5.830€ 4
Quintuple-split Shorai Toshiba 10kW 4,08 6.330€ 5

Financer l’installation d’une PAC air-air

La PAC air-air n’est pas éligible à toutes les aides financières de l’état. Elle permet tout de même de bénéficier de la Prime énergie, de l’aide Habiter Mieux ou encore de l’écoprêt à taux zéro.

La PAC air-air n’est pas éligible à MaPrimeRénov’, mais donne droit à une Prime énergie dont le montant varie de 230 à 1.200€. Pour y être éligible, la PAC doit avoir :

  • Un coefficient de performance saisonnier (SCOP) ≥ 3,9
  • Une puissance nominale ≤ 12 kW

Pour pouvoir bénéficier de toutes ces aides, la PAC air-air doit obligatoirement être installée par un professionnel certifié RGE.

Tableau récapitulatif du montant des différentes aides disponibles pour l’installation d’une PAC air-air :

Prime énergie Habiter mieux Eco-PTZ
Entre 230 et 1.200€ 30 à 50% du montant des travaux HT Jusqu’à 30.000€

Simulation du coût d’une PAC air-air

Le prix moyen d’une PAC air-air pour une maison de 100m2 est compris entre 5.000 et 8.000€. Pour un modèle multisplit, il faut compter entre 1.600 et 2.800€ par unité supplémentaire installée.

La PAC air-air est la plus abordable : elle peut être rentabilisée en quelques années seulement grâce aux économies d’énergie qu’elle permet de réaliser.

Il existe des aides, comme la Prime énergie, pour financer l’installation d’une PAC air-air. Le montant de la Prime énergie dépend de nombreux facteurs tels que le type de logement, sa localisation, le revenu fiscal de référence du foyer et les caractéristiques techniques de la PAC.

Voici une simulation concernant l’installation d’une PAC air-air avec la Prime énergie Auchan. Les caractéristiques du foyer sont les suivantes :

  • Type de logement : maison individuelle
  • Nombre d’occupants: 4 personnes
  • Revenu fiscal de référence : inférieur à 30.572€
  • Localisation : Nord (59)
  • SCOP de la PAC:  ≥ 4,3
Logement Coût total installation Montant Prime énergie Reste à charge
100m2 7.000€ 1.200€ 5.800€
120m2 9.500€ 1.200€ 8.300€
140m2 12.000€ 1.200€ 10.800€

Les pompes à chaleur eau-eau

Une pompe à chaleur eau-eau permet de chauffer un logement ou fournir de l’eau chaude sanitaire, en alimentant le circuit de chauffage central de l’habitation.

Elle n’est pas adaptée à tous les types de logements et son coût est très élevé. Elle offre cependant l’avantage d’être très performante, et de le rester tout au long de l’année.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur eau-eau

pac hydrothermique fonctionnement

Une pompe à chaleur eau-eau puise les calories présentes dans l’eau des nappes phréatiques, des lacs ou des rivières grâce à des capteurs verticaux ou horizontaux enterrés.

Les calories sont ensuite envoyées dans le liquide frigorigène de la pompe et transformées en chaleur, qui alimente le circuit de chauffage central du logement. Si le système contient un deuxième forage, il est possible de rejeter l’eau dans le sol (une fois les calories prélevées) pour éviter que la nappe phréatique ne tarisse.

Une pompe à chaleur eau-eau peut servir à alimenter plusieurs types d’émetteurs de chaleur : un plancher chauffant, un chauffe-eau ou des radiateurs raccordés au circuit de chauffage central. Le système peut aussi être réversible, pour rafraichir le logement en été, si la pompe est connectée à un ventilo-convecteur ou à un plancher chauffant rafraichissant.

Pour pouvoir équiper votre logement d’une PAC eau-eau, il faut avant tout disposer d’un point d’eau naturel suffisamment proche (nappe phréatique, lac, rivière) et réaliser une étude de l’eau. Une fois les autorisations nécessaires acquises, il faudra réaliser un ou plusieurs forages pour atteindre la nappe phréatique et y disposer les capteurs.

L’installation de capteurs horizontaux doit faire l’objet d’une autorisation municipale et être conforme aux arrêtés préfectoraux. L’installation de capteurs verticaux, considérés comme des forages, nécessite une déclaration auprès de la DREAL et doit faire l’objet d’une déclaration d’ouvrage au moins un mois avant le début des travaux.

Enfin, le système doit être raccordé au circuit de chauffage central de votre logement. Ce type d’installation, à la fois complexe et coûteux, doit être réalisé par une entreprise labélisée RGE.

Prix d’une pompe à chaleur géothermique

Le plus grand avantage d’une PAC eau-eau est sa fiabilité : en effet, elle reste très performante tout au long de l’année, car la température de l’eau souterraine est stable. Elle permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Son installation nécessite cependant de gros travaux et représente un coût très élevé : le prix moyen pour une pompe à chaleur eau-eau est compris entre 20.000 et 25.000€ pour une maison de 100m2, en comptant l’achat du matériel, son installation et la réalisation des forages.

Tableau récapitulatif des prix moyens d’une PAC eau/eau ou sol/eau selon les marques :

Modèle Marque Puissance COP Prix du matériel
GEOLIA 13 Atlantic 18kW 5,7 14.177€
NIBE S1255 Nibe energy systems France 16kW 5,5 16.338€
Altherma Géothermie Daikin 13kW 4,35 13.000€

Financer l’installation d’une PAC géothermique

Les pompes à chaleur géothermiques sont des systèmes de chauffage très performants, à la fois écologiques et économiques, qui permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Leur installation nécessitant de lourds travaux, elles sont très coûteuses à l’achat. Heureusement, il existe de nombreuses aides pour vous aider à financer l’installation d’une pompe à chaleur géothermique : MaPrimeRénov’, la Prime énergie ou le Coup de pouce Chauffage, Habiter Mieux, l’écoprêt à taux zéro ou encore la TVA réduite.

Tableau récapitulatif du montant des différentes aides disponibles pour l’installation d’une PAC géothermique :

MaPrimeRénov’ Prime énergie Coup de pouce chauffage Habiter mieux Eco-PTZ TVA réduite
De 4.000 et 10.000€ De 430 et 960€ De 2.500 à 4.000€ 30 à 50% du montant des travaux HT Jusqu’à 15.000€ Taux de 5%

Simulation du coût d’une PAC eau-eau

Le coût moyen d’une pompe à chaleur géothermique pour une maison de 100m2 est compris entre 20.000 et 25.000€, en comptant l’achat du matériel, son installation et la réalisation des forages.

Voici une simulation concernant l’installation d’une PAC géothermique dans un foyer très modeste avec MaPrimeRénov’ :

  • Type de logement : maison individuelle
  • Nombre d’occupants: 4 personnes
  • Revenu fiscal de référence : inférieur à 30.572€
  • Localisation : Hors Ile-de-France
Logement Coût total installation Montant MaPrimeRénov’ Reste à charge
100m2 20.000€ 10.000€ 10.000€
120m2 25.000€ 10.000€ 15.000€
140m2 30.000€ 10.000€ 20.000€
Bénéficier de MaPrimeRénov’
Pour pouvoir bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’, l’installation de la pompe à chaleur géothermique doit concerner une résidence principale de plus de 2 ans et être réalisée par un artisan RGE.

Les pompes à chaleur hybrides

Une pompe à chaleur hybride combine une PAC air-eau et une chaudière à condensation gaz. À la fois écologique et économique, la PAC hybride est une solution de chauffage qui permet également de produire de l’eau chaude sanitaire, tout en faisant des économies sur sa facture d’énergie.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur hybride

La PAC air-eau est composée d’une unité extérieure qui capte les calories de l’air extérieur et qui les réchauffe. La chaleur produite est ensuite transmise à l’unité intérieure via le circuit de fluide frigorigène reliant les deux unités. L’unité intérieure est raccordée au circuit de chauffage central qui alimente les différents émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant) du logement.

Lorsque la température extérieure est trop basse et que la PAC devient moins performante, c’est la chaudière à condensation qui prend le relais. Comme une chaudière classique, une chaudière à condensation brûle un combustible pour produire de la chaleur, mais son rendement est bien plus important, car elle récupère une partie de la chaleur issue des fumées de combustion.

Un programmateur intelligent permet de basculer d’un système à l’autre automatiquement en fonction de la température extérieure ou du prix des énergies afin d’optimiser le rendement de la PAC hybride à chaque utilisation. L’eau chaude sanitaire peut être produite à 100 % par la chaudière à condensation ou bien être préchauffée par la PAC.

Prix d’une pompe à chaleur hybride

Le prix moyen d’une pompe à chaleur hybride est compris entre 8.000 et 15.000€. Le coût varie en fonction de la marque et du modèle choisi (notamment selon sa puissance et son rendement).

Tableau récapitulatif des prix moyens des PAC hybrides selon les marques :

Modèle Marque Puissance Efficacité énergétique Prix du matériel
Alféa Hybrid Duo Gaz Atlantic 6kW 117% 10.636€
Alféa Hybrid Duo Gaz Atlantic 16kW 119% 13.557€
HP Inverter G Hybrid Gaz V200 De Dietrich 11kW 114% 13.385€

Financer l’installation d’une PAC hybride

Une PAC hybride est un système de chauffage très performant qui permet de réaliser d’importantes économies d’énergie.

La PAC hybride est éligible à de nombreuses aides financières : MaPrimeRénov’, la Prime énergie ou le Coup de pouce Chauffage, Habiter Mieux, l’écoprêt à taux zéro ou encore la TVA réduite.

Tableau récapitulatif du montant des différentes aides disponibles pour l’installation d’une PAC hybride :

MaPrimeRénov’ Prime énergie Coup de pouce chauffage Habiter mieux Eco-PTZ TVA réduite
De 2.000 et 4.000€ De 330 et 2.063€ De 3.000 à 5.000€ 30 à 50% du montant des travaux HT Jusqu’à 15.000€ Taux de 5%

Simulation du coût d’une PAC hybride

Une pompe à chaleur hybride compte en moyenne entre 8 000 et 15 000 euros. Le prix varie en fonction de la marque et du modèle choisi, selon sa puissance et son rendement. Voici une simulation concernant l’installation d’une PAC hybride avec l’offre Coup de pouce Chauffage. Les caractéristiques de la simulation sont les suivantes :

  • Localisation : Nord (59)
  • Composition du foyer : 4 personnes
  • Revenu fiscal de référence : inférieur à 30.572€
  • Performance de la PAC : 111% < Êtas < 120%
Logement Coût total installation Montant Coup de pouce chauffage Reste à charge
100m2 10.000€ 5.000€ 5.000€
120m2 12.000€ 5.000€ 7.000€
140m2 14.000€ 5.000€ 9.000€
Coup de pouce chauffage
L’offre Coup de pouce Chauffage est éligible seulement si la pompe à chaleur remplace une ancienne chaudière à gaz, fioul ou charbon (autre qu’à condensation).

Choisir une PAC et avis

Bien choisir sa pompe à chaleur

Il existe différents systèmes de pompes à chaleurs, utilisant des technologies variées. Il est important de choisir un type de PAC qui corresponde à vos besoins et qui convienne à votre logement.

Voici les différents critères à prendre en compte pour vous aider à bien choisir votre pompe à chaleur :

1. Le mode de chauffage actuel

Mode de chauffage actuel Type de PAC le plus adapté
Radiateurs électriques PAC air-air
Circuit de chauffage central PAC air-eau, sol-eau ou eau-eau

2. La température extérieure

Si vous habitez une région où les hivers sont rudes, il faut savoir que la performance des PAC air-air et air-eau diminue avec la température extérieure : un chauffage d’appoint sera donc nécessaire.

Les pompes géothermiques et eau-eau restent quant à elles très performantes tout au long de l’année, même quand la température extérieure est basse.

3. Les contraintes d’installation

Pour les PAC aérothermiques (air-air et air-eau), il faut prévoir un espace approprié (dans une cour ou un jardin) pour l’emplacement de l’unité extérieure qui peut être bruyante.

Les PAC géothermiques supposent de disposer d’un terrain suffisamment grand, avec une nature de sous-sol qui permette d’y réaliser des forages.

Une PAC eau/eau nécessite quant à elle un point d’eau naturelle à proximité (nappe phréatique, lac ou rivière) ainsi qu’une étude de l’eau et une autorisation pour le forage.

4. Le type de logement et vos besoins énergétiques

carte prime energie

La PAC doit être adaptée au logement, mais aussi à sa localisation géographique. Le pays est divisé en 3 zones climatiques (H1, H2, H3) déterminées en fonction des températures en période hivernale.

Zone climatique Températures hivernales Type de climat Régions concernées
H1 Plus froides Semi-continental Le Nord et l’Est de la France
H2 Tempérées Océanique L’Ouest de la France
H3 Plus douces Méditerranéen Le pourtour méditerranéen et la Corse

Une PAC est bien dimensionnée si sa puissance (exprimée en kW) permet de couvrir les déperditions du logement. Celles-ci dépendent :

  • Du volume de l’habitation en m3
  • Du coefficient de construction (de 1,6 pour une maison très mal isolée à 0,7 pour une habitation très bien isolée)
  • De la différence entre la température souhaitée et la température de référence de la région (-3°C pour la zone climatique H3, -6°C pour la zone climatique H2 et -9°C pour la zone climatique H1).

Il suffit de multiplier ces 3 données (volume x coefficient de construction x différence de température) pour estimer les déperditions du logement, et donc connaître la puissance calorifique souhaitable de la PAC.

Calcul de la puissance de la PAC nécessaire
Pour un logement de 100m2, relativement bien isolé, situé en zone climatique tempérée (H2) et souhaitant une température de confort de 21°C :

  • Volume du logement = 100 m2 x 2,5 m de hauteur = 250m3
  • Coefficient de construction = 0,9
  • Différence de température = (21- (-6)) = 27

P = 250 x 0,9 x 27 = 6.075W

La puissance calorifique souhaitable de la PAC (pour compenser les déperditions) est de 6kW.

Si une PAC air-air monobloc est bien adaptée pour chauffer ou climatiser un petit appartement, un modèle multisplit permettra d’équiper des surfaces plus importantes. Voici un tableau indicatif du nombre d’unités intérieures à installer en fonction de la puissance nécessaire :

Puissance calorifique Nombre d’unités intérieures
4kW 2
5kW
5,4kW 3
6,8kW
8kW 4
10kW 5

5. Les options proposées par la PAC

Si en plus de chauffer votre logement l’hiver, vous souhaitez le rafraichir en été, il vous faut un modèle de PAC qui soit réversible.

Certains modèles de PAC peuvent, en plus du chauffage, fournir de l’eau chaude sanitaire. (Cette option n’est pas possible avec une PAC air-air)

Entretenir sa pompe à chaleur

Une pompe à chaleur demande un entretien régulier, facile à réaliser soi-même. Il suffit de vérifier que les grilles d’aération ne soient pas obstruées par des feuilles mortes ou des branches, et de nettoyer régulièrement les grilles et les tuyaux avec une éponge humide et du savon.

Il est nécessaire de faire contrôler sa pompe à chaleur au moins tous les deux ans par un professionnel qualifié afin de vérifier le bon état de fonctionnement de l’appareil ainsi que l’étanchéité du circuit frigorifique.

L’entretien d’une pompe à chaleur peut être prévu à l’achat sous forme d’un contrat annuel avec l’installateur. L’entretien d’une PAC par un professionnel coûte entre 100 et 300€.

Notre avis sur les pompes à chaleur

La pompe à chaleur est un système de chauffage qui utilise une énergie renouvelable (les calories présentes dans l’air, l’eau ou le sol) pour produire de la chaleur.

C’est un système à la fois écologique et performant, qui permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Remplacer une chaudière fioul par un PAC permet par exemple de réduire sa facture de chauffage de 50%.

1. Les avantages d’une pompe à chaleur

  • Un mode de chauffage à la fois écologique et économique
  • Possibilité de rafraichir son logement avec un modèle de PAC réversible
  • Possibilité de fournir de l’eau chaude sanitaire avec certains modèles de PAC
  • Possibilité de pilotage à distance grâce à la domotique
  • Éligible à de nombreuses aides financières

2. Les inconvénients d’une pompe à chaleur

  • L’unité extérieure peut être bruyante
  • Le coût d’installation peut être important
  • La performance de certains modèles diminue avec la température extérieure (nécessité d’un chauffage d’appoint)
  • Des contraintes d’installation pour certains modèles

Offres en cours

Pour chauffer un logement de 100m2, très bien isolé et situé en climat tempéré (zone climatique H2), la puissance de la PAC doit être d’environ 5kW.

Une PAC air-air permet de chauffer un logement, et de le rafraichir si elle est réversible. Elle ne peut par contre pas produire d’eau chaude sanitaire.

Pour un logement de 100m2, une pompe à chaleur aérothermique consomme en moyenne 5.100kWh par an, contre 3.500kWh pour une pompe géothermique ou eau/eau.