Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Pompe à chaleur avis

La pompe à chaleur est un très bon choix en matière de remplacement de chauffage pour un système plus écologique. Elle permet de réaliser jusqu’à 75% d’économies sur la facture énergétique. Certains des inconvénients les plus cités sont le niveau sonore de la PAC, son aspect esthétique jugé comme laid ou encore l’efficacité réduite des modèles aérothermiques, les plus répandus, en hiver.

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Pompe à chaleur avis

: l’essentiel

Types de PAC Aérothermiques, géothermiques, hybrides
Prix moyen Entre 1.000 et 20.000€
Aides financières disponibles Prime énergie, MaPrimeRénov’, Éco-PTZ, TVA 5,5%

Notre avis sur la pompe à chaleur

L’installation d’une pompe à chaleur est idéale pour chauffer un logement et même rafraichir l’air intérieur en été si elle est réversible. C’est un système efficace, qui permet de réaliser des économies sur les factures d’énergie.

La PAC fonctionne grâce à des ressources inépuisables et gratuites, les calories présentes dans l’air extérieur, l’eau ou encore le sol. Elle est plus écologique qu’une chaudière puisqu’elle n’utilise pas d’énergie fossile et elle l’est plus qu’un chauffage électrique puisqu’elle consomme moins pour la même énergie créée.

  • Consommation PAC : 51kW/h d’électricité par m² par an
  • Consommation chauffage électrique : 100kW/h d’électricité par m² par an
energie

Le COP très élevé de la PAC est la raison pour laquelle ce moyen de chauffage est plébiscité. Il peut atteindre 7. Concrètement, pour 1kW/h consommée, c’est 7kW/h de chauffage qui seront restitués.

Son rendement (COP), sa taille et son type de fonctionnement doivent être adaptés aux besoins du foyer, mais aussi à la surface du logement, au nombre de pièces à chauffer, au nombre d’habitants ou encore au climat extérieur. Sinon, la PAC risque de ne pas bien être dimensionnée et donc de provoquer des pertes d’argent et de chauffage.

Certains éléments doivent également être prévus au préalable, comme la pose de l’unité extérieure dans un endroit qui ne gêne pas le voisinage (plus de 20m du voisin le plus proche, socle en béton avec support antivibratoire). L’entretien de la PAC doit être effectué tous les deux ans pour garantir un rendement optimal.

Avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur

Avantages

  • Faible consommation d’énergie
  • Confort et facilité d’utilisation
  • Installation rapide et adaptée aux logements neufs ou en rénovation
  • Impact environnemental minime
  • Appareil multifonctions
  • Éligible aux aides financières

Inconvénients

  • Niveau sonore de l’unité extérieure
  • Performances variables en fonction de la température extérieure
  • Prix élevé en fonction du type de PAC
  • Entretien régulier

1. Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un appareil de chauffage thermodynamique. Pour fonctionner, elle utilise les calories présentes dans l’air, le sol, ou l’eau. Elle les transforme ensuite en chaleur via des ventilo-convecteurs ou via le réseau de chauffage local et les radiateurs qui lui sont reliés.

La PAC se compose le plus souvent d’une unité intérieure et d’une unité extérieure raccordées grâce à un système électrique. Pour certains modèles, des capteurs doivent être enterrés en profondeur pour prélever l’énergie du sol (PAC sol-eau) ou d’une nappe phréatique présente sous le logement (PAC eau-eau).

2. Est-ce que la pompe à chaleur est économique ?

Une pompe à chaleur bien dimensionnée est forcément économe en énergie. Contrairement aux systèmes de chauffages traditionnels, la PAC restitue bien plus de 100% de l’énergie consommée, elle est donc très efficace. Un système de radiateurs électriques produit 1kW/h d’énergie pour 1kWh/h d’électricité consommée. La PAC, pour la même consommation, produit 4kW/h en moyenne.

Concrètement, une pompe à chaleur permet d’économiser 600€ par an en plus par rapport à une installation de radiateurs à inertie. Même si la PAC représente un investissement bien plus important, cela est compensé par les aides énergétiques et par les économies sur le long terme. La durée de vie d’une PAC est de 20 ans tandis qu’elle est de 15 ans en moyenne pour des radiateurs électriques.

Pour qu’une PAC soit économe, il est important d’effectuer une étude au préalable qui permettra de définir sa dimension idéale en fonction de plusieurs critères concernant l’habitation et les besoins de ses habitants.

Quel impact si la PAC est surdimensionnée ?

Une PAC surdimensionnée va atteindre trop rapidement le point de chauffe désiré par le foyer. Ensuite, elle se coupera en attendant de devoir réatteindre ce point de chauffe. Cette succession de marches et d’arrêts peut user les composants de la PAC très rapidement et cela provoque une surconsommation d’énergie.

3. Est-ce que la pompe à chaleur est écologique ?

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur utilise peu d’électricité pour produire de la chaleur. Mais, comme pour l’aspect économique, l’aspect écologique d’une pompe à chaleur dépend de son dimensionnement et de sa puissance.

Par exemple, installer une pompe à chaleur trop puissante n’est pas écologique, car elle fonctionnera en cycles courts, avec des risques de surcharges électriques. À l’inverse, poser une PAC qui manque de puissance est également déconseillée, car elle peut givrer facilement et ne pas chauffer assez.

Ainsi, la résistance électrique devra prendre la relève et va consommer beaucoup d’électricité. Dans les deux cas, la durée de vie de la pompe à chaleur s’en retrouve réduite.

La PAC ne rejette donc aucun CO2 et n’utilise aucune énergie fossile. Ses composants sont généralement tous recyclables. Néanmoins, elle a besoin d’un fluide frigorigène souvent dangereux et nocif pour l’environnement pour transformer les calories en chaleur. Il faut privilégier les fluides R32, et non pas R410A, les premiers étant bien plus écologiques que les seconds.

4. Est-ce que la pompe à chaleur est adaptée à tous les logements ?

Les pompes à chaleur aérothermiques, de type air-air ou air-eau sont les plus répandues sur le marché. Ce sont les moins chères et les plus simples à installer. Elles conviennent à tous types de logements : neufs, anciens, maisons individuelles, appartements.

La seule condition est de posséder un jardin ou un balcon assez grand pour pouvoir y placer l’unité extérieure. En revanche, pour une PAC géothermique, qui utilise l’énergie du sol, les travaux sont plus longs et contraignants.

L’installation nécessite de devoir creuser des trous profonds pour y placer les capteurs. Ce type de pompe à chaleur est donc plus adapté aux habitations qui sont pourvues d’un grand terrain.

maison

5. Est-ce que la pompe à chaleur est adaptée à toutes les zones climatiques ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage efficace, mais ses performances, surtout dans le cas de la PAC aérothermique, peuvent varier en fonction de la température extérieure. En effet, elles conviennent davantage aux régions chaudes et tempérées, car leur COP est moins performant en cas de grand froid (à partir de -7°C).

Pour les régions aux hivers rudes, il vaut mieux privilégier :

  • Les PAC géothermiques, si l’habitation le permet : leur COP ne varie pas et peut rester très efficace même à des températures négatives
  • Les PAC hybrides : composées d’une PAC air-eau et d’une chaudière fioul ou gaz, elles permettent d’alterner entre les deux en fonction des températures extérieures

6. Est-ce que la pompe à chaleur est efficace ?

L’efficacité d’une pompe à chaleur n’est plus à prouver, car c’est un appareil qui dispose d’un très bon rendement (700% dans le cas des plus performantes). Deux indicateurs sont disponibles pour connaître ce paramètre : le COP (Coefficient de Performance) et le SCOP (Coefficient de Performance Saisonnier).

Le SCOP est plus précis car il prend en compte les variations de températures et de climat là où le COP n’est qu’une mesure du rendement dans des conditions idéales (températures douces).

La propreté d’une PAC a-t-elle un rapport avec son efficacité ?

La propreté de l’équipement joue un rôle sur sa qualité et son efficacité. Un nettoyage des unités intérieures et extérieures est donc recommandé pour permettre aux moteurs de fonctionner correctement, et de consommer moins d’électricité.

7. Est-ce que la pompe à chaleur a le droit à des aides ?

Logo Certificat d'économie d'énergie - Prime énergie
Prime énergie
  • Jusqu’à20 €/m2
  • Jusqu’à4 500 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtentionEntre 8 jours et 3 mois après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire, Chèques cadeaux, Chèque
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires et locataires
  • Logements éligiblesRésidence principale et secondaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableOui
Logo MaPrimeRénov'
MaPrimeRénov’
  • Jusqu’à75 €/m2
  • Jusqu’à17 500 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • ChauffageJusqu’à 10.000€
  • IsolationJusqu’à 75€/m2 ou 100€ par fenêtre
  • Audit énergétiqueJusqu’à 500€
  • Rénovation globaleJusqu’à 17.500€
  • BarèmeBleu, Jaune, Violet, Rose
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires
  • Logements éligiblesRésidence principale
  • Délai d’obtention15 jours après validation du dossier
  • VersementVirement bancaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableOui
Logo écoprêt à taux zéro
Écoprêt à taux zéro
  • Jusqu’à50 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Format de la primeVirement bancaire
  • Taux d’intérêt0%
  • Durée remboursementJusqu’à 15 ans ou 20 ans (sous conditions)
  • OrganismesBanques ayant signé une convention avec l’Etat
  • CumulableOui
Logo Certificat d'économie d'énergie - Prime énergie
Coup de pouce
  • Jusqu’à20 €/m2
  • Jusqu’à5 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtentionEntre 8 jours et 3 mois après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire, Chèques cadeaux, Chèque
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires et locataires
  • Logements éligiblesRésidence principale et secondaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • SouscriptionEn ligne
  • CumulableOui
maprimerenov serenite
MaPrimeRénov’ Sérénité
  • Jusqu’à15 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtention15 jours après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire
  • MontantJusqu’à 50% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires
  • Logements éligiblesRésidence principale de plus de 15 ans
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableNon

Étant donné que l’installation d’une pompe à chaleur fait partie des travaux de rénovation qui permettent aux foyers de réaliser des économies d’énergie, tout en faisant un geste écologique, plusieurs aides financières sont disponibles :

La Prime énergie est disponible pour les travaux d’isolation, de chauffage ou de rénovation globale. Elle peut atteindre 4.500€ maximum. Elle est proposée pour les logements principaux et secondaires, pour les propriétaires ou les locataires. Le prix est défini en fonction du type de travaux, des revenus et de la composition du foyer, et de sa zone géographique.

Cette aide est distribuée par chèque, virement bancaire ou chèques cadeaux, par différents acteurs : des fournisseurs d’énergie (EDF, Total énergies…), des enseignes de grande distribution (Auchan, Leclerc…) ou encore des magasins de bricolage (Leroy Merlin, Brico Dépôt…).

MaPrimeRénov’ est délivrée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), elle peut atteindre jusqu’à 4.000€ pour une pompe à chaleur. Elle ne prend pas en compte les PAC air-air, qui ne sont pas éligibles à cette aide. Pour tous les autres modèles, le montant dépend des revenus fiscaux de référence du foyer. Plusieurs paliers ont été créés.

L’éco-prêt à taux zéro, aussi appelé Éco-PTZ, est un prêt sans intérêt qui permet d’emprunter un montant maximum de 30.000€, remboursable sur 15 ans. Il peut être souscrit chez les banques partenaires de l’opération mise en place par l’État.

La TVA réduite à 5,5% est disponible pour tous les logements achevés depuis plus de 2 ans. Cette aide permet de réduire la TVA à 5,5% directement sur la facture. C’est le professionnel qui est chargé d’appliquer ce taux lors des travaux d’installation.

Quelles aides peuvent être cumulées ?

Afin de faciliter l’accès à un chauffage plus écologique et économe, certaines aides financières peuvent être cumulées. Par exemple, en fonction de l’éligibilité de chacun, La Prime énergie peut être cumulée avec MaPrimeRénov’ ou l’Éco-PTZ.

Quels sont les types de pompes à chaleur ?

Il en existe 4 grands types scindés eux-mêmes en plusieurs sous-catégories :

  • La pompe à chaleur aérothermique : air-air, air-eau
  • La pompe à chaleur géothermique : eau-eau, sol-eau, sol-sol
  • La pompe à chaleur hybride : combinaison d’une air-eau avec une chaudière fioul ou gaz

1. La pompe à chaleur air-eau

Le modèle air-eau fait partie de la famille des pompes à chaleur aérothermiques. Elle puise les calories dans l’eau pour transporter la chaleur. Cette transformation est possible grâce à un gaz : le fluide frigorigène, présent dans les câbles qui relient les unités.

En passant de l’état liquide à gazeux, ce fluide transmet l’énergie de l’air extérieur jusqu’à l’eau du chauffage central. Quatre éléments permettent à la PAC air-eau de fonctionner : le fluide frigorigène, le compresseur, le condenseur et le détenteur.

Le prix moyen d’une PAC air-eau est d’environ 11.000€.

Notre avis sur la pompe à chaleur air-eau

L’installation d’une PAC air-eau est aisée et permet de répondre à tous les besoins en chauffage, climatisation et eau chaude sanitaire de plus ou moins grands logements. Elle est éligible aux aides financières, allégeant donc son prix d’achat de 11.000€. Elle est compatible avec tous les réseaux et installations de chauffage existants.

La pompe à chaleur air-eau est efficace, mais elle nécessite un chauffage d’appoint si elle est installée dans une région très froide. En effet, ses performances sont limitées dès lors que la température extérieure avoisine les -7°C. Cette solution est donc à privilégier dans les régions tempérées, aux hivers doux.

Les performances sonores peuvent aussi être sources de problèmes pour le détenteur d’une PAC air-eau puisqu’elles peuvent atteindre jusqu’à 70dB(A). Cela peut donc gêner le voisinage. Il faut privilégier une distance d’au moins 20m entre la PAC et le voisin le plus proche.

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur air-eau

Avantages

  • Facile à installer
  • Économies d’énergie
  • Appareil multifonctions : chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire
  • Compatible avec d’autres systèmes de chauffage
  • Éligible à toutes les aides

Inconvénients

  • Peut provoquer des nuisances sonores
  • Nécessite une isolation acoustique
  • Efficacité limitée dans les régions aux hivers très froids
  • Entretien bisannuel obligatoire par un professionnel

2. La pompe à chaleur air-air

Le fonctionnement de la pompe à chaleur air-air est très simple, son coût est très bas (jusqu’à 5.000€) et son installation très rapide, c’est pour cela que c’est l’un des modèles de PAC le plus utilisé et le plus répandu sur le marché. Elle utilise les calories de chaleur présentes dans l’air extérieur et les restitue ensuite en chaleur.

La PAC air-air se compose de deux unités : l’unité située à l’extérieur du logement, qui récupère les calories de l’air extérieur, puis l’unité intérieure qui diffuse ces calories transformées en chaleur via des splits ou des ventilo-convecteurs.

Le prix moyen d’une PAC air-air se situe entre 1.000 et 5.000€.

Notre avis sur la pompe à chaleur air-air

Il est conseillé d’effectuer l’installation d’une pompe à chaleur air-air dans les logements qui disposent d’une cour ou d’un jardin pour y installer l’unité extérieure. L’emplacement de celle-ci doit être défini en amont, afin d’éviter les nuisances sonores pour le voisinage ou le coin nuit.

Il vaut mieux privilégier les espaces éloignés des fenêtres et des chambres. Cet appareil n’est pas en mesure de remplacer un chauffage polluant antérieur tout seul car il est d’une puissance faible (pas plus de 5kW). La PAC air-air est généralement utilisée comme appoint à un autre chauffage, dans les pièces qui demandent à la fois un peu de chauffage et un peu de climatisation.

Son prix constitue un vrai argument, il est possible d’en acquérir une pour 1.000€. Elle n’est éligible qu’à la Prime énergie.

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur air-air

Avantages

  • Modèle le moins cher du marché
  • Utilise une énergie renouvelable
  • Convient aux rénovations et aux constructions neuves
  • Confort thermique, adapté aux besoins en température
  • Peu d’entretien au quotidien

Inconvénients

  • Pas de possibilité de production d’eau chaude sanitaire
  • Ne peut pas être reliée au chauffage central
  • Peu provoquer des nuisances sonores
  • Performances limitées dans les régions très froides
  • N’est éligible qu’à la Prime énergie

3. La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique utilise les calories présentes dans le sol pour pouvoir fonctionner. Son installation est plus longue, car elle nécessite de creuser des forages afin d’y installer des capteurs. Cela justifie son prix élevé, qui se situe entre 17.000 et 40.000€.

Pour générer de la chaleur dans un logement, elle récupère les calories dans le sol ou dans l’eau souterraine pour les transmettre aux émetteurs. Ce système est particulièrement adapté aux maisons individuelles qui disposent d’un grand terrain, voire de forages déjà existants.

Même pour les hivers très rudes, la pompe à chaleur géothermique affiche de très grandes performances, car il y a peu de différences entre la température de la terre, et celle qui est restituée au sein du logement. Situés à plus de 100 mètres de profondeur, les capteurs sont peu impactés par les températures glaciales relevées dans l’air extérieur.

Notre avis sur la pompe à chaleur géothermique

L’installation d’une PAC géothermique est parfaite pour les logements individuels qui souhaitent un système de chauffage performant et écologique, qui permet de réaliser des économies d’énergie, même lors d’hivers très rudes pendant lesquels une PAC air-eau ne fonctionnerait pas adéquatement.

Si l’habitation dispose d’un grand terrain ou même d’un forage déjà existant, la pose sera facilitée. Il faut tout de même compter plusieurs jours de travaux, et un budget assez conséquent (l’installation coûte, à elle seule, entre 15.000€ et 25.000€). Pour les régions très froides, c’est le système de PAC le plus efficace.

C’est un système compatible avec d’autres appareils de chauffage, qui existe en version réversible et qui affiche un confort thermique exceptionnel. Son rendement est constant, même par température extrême. Il peut atteindre un COP de 6.

Enfin, même si elle est onéreuse avec des prix variant de 17.000€ à 40.000€ pour la PAC seule, elle est éligible à des aides financières sous certaines conditions.

En revanche, l’utilisation de la géothermie n’est pas possible dans tous les logements, car des travaux de forage et de terrassement sont obligatoires, nécessitant de lourdes démarches juridiques pour obtenir les autorisations. Un entretien annuel par un professionnel est également à prévoir.

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur géothermique

Avantages

  • Compatible avec un système de chauffage existant
  • Appareil multifonctions
  • Rendement constant, adapté aux régions froides
  • Confort thermique
  • Éligible à des aides financières

Inconvénients

  • Coûts d’achat et d’installation élevés
  • Travaux de forage et de terrassement longs et obligatoires
  • Entretien annuel obligatoire par un professionnel

4. La pompe à chaleur hybride

La PAC hybride est un équipement biénergie qui associe le gaz (ou le fioul) et l’électricité, pour générer chauffage et/ou eau chaude sanitaire au sein d’un logement, de manière respectueuse de l’environnement. Pour s’en procurer une, il faut compter environ 4.500 à 6.000€.

Les deux énergies complémentaires (l’électricité et le gaz ou le fioul) fonctionnent via un module de pompe à chaleur air-eau qui puise la chaleur dans l’air extérieur. Ensuite, cet air est transféré dans le logement, et le gaz est utilisé par un module de chaudière très haute performance énergétique.

Les deux modules alternent en fonction des températures extérieures et se complètent. Si le climat est doux, la pompe à chaleur air-eau assure le chauffage. Par contre, si les températures sont plus fraîches, la chaudière prend le relais. Ainsi, l’habitation est toujours chauffée, et c’est le système intelligent de l’appareil qui régule la bascule entre les deux modules.

Notre avis sur la pompe à chaleur hybride

La pompe à chaleur hybride est un bon choix pour les logements qui ont besoin d’un bon confort thermique, même par temps froid. C’est une bonne alternative qui permet de réaliser des économies grâce au combustible (polluant) de la chaudière, généralement moins cher que l’électricité, tout en utilisant, en partie, une source d’énergie renouvelable.

Le système intelligent et automatisé permet à son propriétaire de se reposer sur celui-ci pour effectuer les alternances entre les deux chauffages. L’installation de la PAC hybride est plus logique dans les logements déjà équipés d’un circuit de chauffage pour une chaudière gaz ou fioul.

Elle est idéale en rénovation, car elle exploite le circuit hydraulique et les radiateurs déjà présents. Par contre, son installation est complexe, et son dépannage peut être compliqué car le professionnel doit pouvoir traiter la PAC et la chaudière.

La pompe à chaleur hybride est éligible à toutes les aides de l’État.

Avantages et inconvénients de la pompe à chaleur hybride

Avantages

  • Pilotage autonome et intelligent
  • Haut rendement
  • Performante en toute saison
  • Idéale en rénovation
  • Éligible aux aides
  • Énergie fossile moins chère

Inconvénients

  • Installation assez complexe
  • Dépannage complexe
  • Entretien important
  • À privilégier dans les logements déjà équipés d’un système de chauffage à gaz
  • Énergie fossile polluante

Comparaison avec les autres moyens de chauffage

Il existe plusieurs alternatives aux PAC : la chaudière à condensation, le chauffage électrique ou encore les panneaux solaires.

Faut-il choisir une PAC ou une chaudière à condensation ?

chaudière à condensation à gaz – fonctionnement

1 – Brûleur

2 – Évaporation et fumée des combustions

3 – Condensation

4 – Évacuation des eaux

5 – Eau froide

6 – Diffusion de chaleur dans l’habitation

💡 Dans les tuyaux circule un liquide qui transporte la chaleur générée par la combustion vers le ballon d’eau chaude et les radiateurs.

La chaudière à condensation produit de l’énergie grâce à un gaz naturel. Elle produit une chaleur latente, avec de bonnes performances énergétiques. Ce système est privilégié par de nombreux ménages, car son rapport qualité/performance/prix est exceptionnel. Par contre, la PAC est plus écologique et permet de réaliser des économies sur le long terme.

Faut-il choisir une PAC ou un autre chauffage électrique ?

La pompe à chaleur est un système plus performant que le chauffage électrique avec, en moyenne, 4 fois plus d’énergie créée pour la même quantité d’électricité consommée. Elle permet de réaliser des économies d’énergie, alors que les radiateurs électriques consomment plus d’électricité.

Bien que le prix d’achat soit plus élevé avec jusqu’à 5.000€ pour une installation de chauffage électrique contre environ 10.000€ pour une PAC, cette dernière reste la meilleure solution pour réaliser des économies. La PAC est éligible aux aides financières de l’État et consomme moins d’électricité.

Faut-il choisir une PAC ou des panneaux solaires thermiques ?

panneau solaire thermique – fonctionnement

1 – Panneau recevant les rayons du soleil

2 – Cumulus d’eau chaude

3 – Diffusion de chaleur dans l’habitation (eau et système de chauffage)

💡 Dans les tuyaux circule un liquide qui transporte la chaleur générée par le soleil vers le ballon d’eau chaude et les radiateurs

La pompe à chaleur et les panneaux solaires sont des installations qui peuvent être complémentaires. La PAC intervient en tant que chauffage d’appoint si l’ensoleillement est trop faible pour créer de la chaleur via les panneaux solaires.

En termes de tarifs, la pompe à chaleur est plus abordable que les panneaux solaires (12.000€ en moyenne), mais sur le long terme, les deux systèmes permettent de réaliser des économies d’énergie.

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :