Fiche CEE

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Bar-th-104

Le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), instauré en 2005 dans le cadre de la loi POPE, a pour objectif de limiter les dépenses énergétiques au niveau national. Pour y parvenir, des aides ont été mises en place afin d’encourager la réalisation de travaux énergétiques dans divers secteurs : les bâtiments à caractère résidentiel (comme les maisons ou les appartements), les bâtiments du secteur tertiaire, l’industrie, les réseaux d’électricité, les transports et l’agriculture.

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Qu’est-ce que la fiche standardisée Bar-th-104 ?

La Direction Générale de l’Énergie et du Climat, l’ADEME (l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et l’ATEE (l’Association Technique Énergie Environnement) mettent à disposition des fiches d’opérations standardisées regroupant tous les travaux et actions éligibles au dispositif. Celles-ci sont classées par zone climatique. Ainsi, tous les départements français sont répertoriés en 3 zones distinctes (H1, H2, H3) correspondant respectivement à un climat plus froid (H1), intermédiaire (H2) ou plus chaud (H3).

Les fiches d’opérations standardisées permettent ainsi d’obtenir des compensations financières en fonction du secteur et de la zone climatique, à travers les certificats d’économies d’énergie.

Secteur d’applicationBâtiments résidentiels existants
Sous secteurThermique (chauffage et production d’eau chaude sanitaire)
DénominationMise en place d’une pompe à chaleur (PAC) de type air/eau ou eau/eau
Durée17 ans
Tableau récapitulatif de la fiche standardisée Bar-th-104

Quel est le montant de certificats en kWh cumac ?

Le montant des CEE est exprimé en kWh cumac, qui prend en compte l’énergie économisée cumulée tout au long de la durée de vie de l’installation, ainsi que les performances actualisées qui seront au fil des ans moins importantes à cause des progrès technologiques.

Formule du calcul du montant en kWh cumac des CEE

Montant du CEE (en kWh cumac) = Gain annuel d’énergie économisée (kWh) x Durée de vie du produit installé x coefficient d’actualisation (cumac)

Pour un appartement :

Efficacité énergétique saisonnière (ηs)Zone climatiqueMontant unitaire en kWh cumac
102% ≤ηs<110%H124.500
102% ≤ηs<110%H220.100
102% ≤ηs<110%H313.400
110% ≤ηs<120%H132.200
110% ≤ηs<120%H226.400
110% ≤ηs<120%H317.600
120% ≤ ηsH139.700
120% ≤ ηsH232.500
120% ≤ ηsH321.700
Tableau du montant de kWh cumac en fonction de la zone climatique et de l’efficacité énergétique saisonnière pour un appartement

Pour une maison individuelle :

Efficacité énergétique saisonnière (ηs)Zone climatiqueMontant unitaire en kWh cumac
102% ≤ηs<110%H152.700
102% ≤ηs<110%H243.100
102% ≤ηs<110%H328.700
110% ≤ηs<120%H166.400
110% ≤ηs<120%H254.400
110% ≤ηs<120%H336.200
120% ≤ ηsH179.900
120% ≤ ηsH265.400
120% ≤ ηsH343.600
Tableau du montant de kWh cumac en fonction de la zone climatique et de l’efficacité énergétique saisonnière pour une maison individuelle

Simulations du montant du CEE

Dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), une offre « Coup de pouce Chauffage » a été mise en place par le ministère de la transition écologique et solidaire pour accélérer la rénovation énergétique et la rendre accessible à tous.

Simulations d’installation d’une pompe à chaleur

Le montant des aides versées pour la réalisation de travaux énergétiques dépend de la localisation du logement, des travaux réalisés, des appareils installés et des revenus du foyer.

Exemple pour un foyer modeste de 2 personnes vivant en région Île-de-France, dont les revenus annuels sont inférieurs à 30.225€ :

Le remplacement d’une vieille chaudière au fioul, gaz ou charbon par l’installation d’une pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau permet de bénéficier d’une prime énergie CEE de 4.044€, et d’une aide MaPrimeRénov pouvant aller jusqu’à 10.000€.

Autre exemple pour un foyer plus aisé de 4 personnes vivant dans une maison individuelle de 120 m2 en Ille-et-Vilaine, dont les revenus annuels sont supérieurs à 39.192€ :

Le remplacement d’un mode de chauffage électrique par l’installation d’une PAC air/eau ou eau/eau permet de bénéficier d’une prime énergie CEE de 333€, et d’une aide MaPrimeRénov pouvant aller jusqu’à 4.000€.

Coût d’une pompe à chaleur (PAC)

Le coût d’une pompe à chaleur dépend du type choisi, de sa puissance et de sa qualité.
Modèle de pompe à chaleur (PAC)Prix (PAC uniquement)
PAC air-eauEntre 6.500 et 10.000€
PAC double service (ECS)Entre 9.000 et 14.500€
PAC réversibleEntre 8.000 et 12.500€
PAC hybrideEntre 8.000 et 15.000€
PAC eau-eauEntre 9.000 et 20.000€
Tableau du prix de différents modèles de pompe à chaleur (PAC)

Concernant la main-d’œuvre, le coût d’installation d’une PAC de type air/eau va de 1.500 à 3.000€, et peut aller jusqu’à 5.000€ pour une PAC de type eau-eau.

Par exemple une pompe à chaleur air-eau d’un montant de 6.500€ reviendra, avec l’installation, à entre 8.000 et 9.500€.

Coût d’utilisation d’une pompe à chaleur (PAC)

Les coûts de fonctionnement des PAC sont compris entre 2,3 et 3,7€/m²/an.

Quelles sont les conditions de délivrance du CEE ?

La prime énergie CEE doit obligatoirement être demandée avant le début des travaux. Ces derniers doivent être destinés à améliorer les performances thermiques d’un logement de plus de 2 ans, conformément aux exigences de la loi POPE. L’aide sera versée sous forme d’un chèque en euros ou en bons d’achat en échange des factures de travaux.

Résistance thermique de l’installation

L’efficacité énergétique saisonnière des installations mises en place doit être supérieure ou égale à :

  • 111% : pour les PAC moyenne et haute température
  • 126% : pour les PAC basse température

Travaux réalisés par un artisan RGE

Seuls les artisans titulaires de la mention professionnelle RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) peuvent réaliser des travaux d’économie d’énergie qui permettent de bénéficier des aides telles que l’écoprêt à taux zéro, MaPrimeRénov ou encore la prime énergie CEE.

Preuve de la réalisation de l’opération

La preuve de la réalisation de l’opération doit mentionner la mise en place d’une PAC air/eau ou eau/eau, le type de pompe à chaleur (basse, moyenne ou haute température), ainsi que son efficacité énergétique saisonnière pour les besoins de chauffage des locaux.

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :