Info Energie

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Énergie positive

L’énergie positive provient du surplus d’énergie produit par un logement. Pour la produire, il existe plusieurs moyens comme renforcer son isolation ou encore utiliser des appareils de captation d’énergie. Cela à un coût élevé (1.300€/m² à 3.000€/m²), il existe des aides pour financer ces projets.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Énergie positive

: l’essentiel

Coût moyen1.300 à 3.000€/m²
Méthodes pour créer de l’énergie positiveIsolation, captation et production d’énergie
Contraintes de l’énergie positiveÉnergie grise créée, manque de professionnels, coût
Aides disponiblesMaPrimeRénov’, Prime énergie, Éco-PTZ, TVA 5.5%

Qu’est-ce que l’énergie positive ?

Un bâtiment à énergie positive est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme pour son fonctionnement. Cette différence de consommation est généralement considérée sur une période lissée d’un an. La « maison positive » a plusieurs intérêts :

  • L’empreinte carbone de l’habitat devient alors nulle, ou très réduite
  • L’habitat est en situation d’autoconsommation et est indépendant (ou en partie) des énergies fossiles conventionnelles
  • Les factures d’énergie sont réduites (voire supprimées) et il est parfois possible de vendre l’excédent d’énergie produite à EDF

Comment créer de l’énergie positive ?

Il y a divers moyens de créer de l’énergie positive, mais les deux principaux leviers sont : la limitation des déperditions de chaleur (isolation) et la captation et la production d’énergie (panneau solaire, récupération d’eau de pluie, etc.).

1. Isolation thermique renforcée

Les portes et fenêtres sont une des sources principales de déperditions de chaleur. L’isolation thermique renforcée est obtenue grâce à des doubles vitrages dits à isolation thermique renforcée (ITR). Ces types de fenêtres sont composés de :

  • De deux vitres : dont une spéciale que l’on appelle vitrage isolant
  • L’argon : un gaz qui améliore la performance d’isolation thermique

L’intérêt de ces doubles vitrages est qu’ils limitent les déperditions de chaleur, sont trois fois plus isolants qu’un vitrage isolant classique et permettent de faire des économies de chauffage, donc des gains sur la facture.

Type de matérielMarques populairesCaractéristiquesPrix moyen
Double vitrage + ITRTryba, Lapeyre, Saint-Gobain2 vitres, 1 vitrage isolant, gaz argon270€/m²
Exemple d’isolation thermique renforcée

2. Limitation des déperditions thermiques par renouvellement de l’air

Le renouvellement de l’air est nécessaire dans un logement. Il se fait grâce à des grilles d’aération et à la VMC. Très utile pour que l’air de la maison soit sain, la ventilation mécanique contrôlée (VMC) est parfois à l’origine de fuites d’air et par conséquent, de déperdition thermique.

La mise en place d’une VMC double flux est ce qu’il y a de mieux pour lutter contre les pertes de chaleur. Cette dernière extrait l’air pollué des pièces vers l’extérieur et en apporte un neuf à l’intérieur, à température ambiante. Cet échange permet aussi de limiter les courants d’air.

Type de matérielMarques populairesCaractéristiquesPrix moyen
VMC double fluxAldes, S&P, Unelvent, Vortice, Zhender, Atlantic, IdeoExtrait l’air pollué, limite les courants d’air, température ambiante6.000€
Exemple de renouvellement de l’air

3. Captation passive de l’énergie solaire

Contrairement à l’énergie solaire active, l’énergie solaire passive est créée gratuitement par l’absorption des rayons du soleil à travers les fenêtres et les baies vitrées d’une maison. L’énergie est stockée dans les murs, le plafond et le plancher, puis diffusée en chaleur dans le logement.

Il n’y a pas d’installation particulièrement à faire, mais cette réflexion doit être faite avant la construction du logement. En effet, le logement doit être positionné et conçu pour capter efficacement le soleil. Son orientation est spécialement étudiée pour recevoir le plus de rayonnement possible.

Les matériaux utilisés sont conçus pour capter et emmagasiner l’énergie du soleil. La chaleur produite est alors diffusée de façon uniforme pour un confort optimal. L’intérêt de cette méthode est :

  • L’installation demande peu d’entretien
  • Elle permet de faire des économies sur le chauffage et la lumière
  • Demande peu, voire pas du tout d’argent : il suffit d’optimiser la conception du logement pour en profiter pleinement

4. Protections solaires et dispositifs de rafraîchissement passifs

Le système de rafraîchissement passif correspond aux installations et autres éléments permettant de refroidir les lieux sans consommer d’énergie.

Parmi elles, les différentes protections solaires installées, la dimension et l’orientation des ouvertures afin de favoriser et de bénéficier de la ventilation. Ces systèmes peuvent permettre de refroidir votre habitation en ne consommant pas ou très peu d’énergie :

  • La ventilation intensive (ou free cooling) : très simple et fréquemment employée (la nuit ou le matin), elle consiste à un refroidissement du bâtiment par ventilation, à l’aide de l’air extérieur et sa différence de température avec celui intérieur
  • Les protections solaires : afin d’éviter les surchauffes en été, l’ensoleillement direct des façades est maîtrisé grâce à des protections solaires constructives (auvent, pare-soleil, persienne, etc.) et à des vitrages avec un facteur solaire suffisant pour limiter les apports énergétiques
  • Rafraîchissement passif par les fondations : tubes installés dans les fondations et au sein desquels circule de l’eau. Durant l’été, le sol étant d’une température plus basse que celle de l’air, cela va permettre de refroidir l’eau avant de l’injecter (plafonds rafraîchissants, fondations)
Type de matérielMarques populairesFonctionnementPrix moyen
Rafraîchissement passif par les fondationsInnovert, Natilia, Airsoft EnrRefroidissement de l’eau par géothermie par tube dans le plafond22€/m²
Exemple de rafraîchissement passif par les fondations

5. Limitation de la consommation d’énergie des appareils ménagers

Les appareils ménagers représentent une grande partie de la consommation énergétique du logement. Bien que la plupart de ces appareils soient indispensables, il y a plusieurs solutions pour limiter leur consommation :

  • Utiliser des LED
  • Éteindre les lumières en sortant d’une pièce
  • Éteindre les appareils en veille (10% sur la facture)
  • Débrancher les appareils qui ne sont pas en utilisation
  • Couvrir les casseroles quand vous cuisinez
  • Ne pas utiliser systématiquement le sèche-linge
  • Ne faire fonctionner ses appareils que lorsqu’ils sont pleins
  • Privilégier le programme “Éco” du lave-linge et du lave-vaisselle

Énergie positive : couvrir les casseroles

Couvrir les poêles et casseroles permet une cuisson plus rapide. Pour faire bouillir de l’eau ou cuire votre plat, mettre un couvercle permet de consommer 25% d’énergie en moins.

6. Matériel de captage ou de production d’énergie

Il existe plusieurs systèmes destinés à capter et à produire de l’énergie propre. Les plus populaires pour les particuliers sont les panneaux solaires et les pompes à chaleur (aérothermique ou géothermique). Les éoliennes, plus rarement utilisées dans un cadre privé, peuvent être citées.

Ces systèmes permettent d’utiliser gratuitement l’énergie du soleil, de l’air, de l’eau ou du sol pour produire de la chaleur et/ou de l’électricité.

Type de matérielModèlesMarques populairesPrix moyen
Panneau solairePhotovoltaïques, Thermique, HybrideCanadian Solar, LG, Systovi2.70 à 3.70€ par wat-crête
Pompe à chaleurAir-air, air-eau, eau-eauAtlantic, Daikin, Mitsubishi, Dietrich7.000€, hors installation
Exemple de matériel de captage ou de production d’énergie

7. Récupération et utilisation de la pluie

La récupération et le stockage des eaux de pluie nécessitent une installation spécifique. Elle doit avoir uniquement ruisselé sur une toiture qui n’est pas accessible (sauf pour assurer son entretien et sa maintenance).

Le stockage de l’eau doit être fait dans une cuve hors-sol ou enterrée. Aucun produit antigel ne doit être appliqué dans la cuve de stockage. L’eau de pluie peut être récupérée pour un usage domestique, hors consommation alimentaire.

Elle peut avoir plusieurs utilisations : remplir la chasse d’eau des toilettes, laver les sols, laver du linge (avec un dispositif de traitement de l’eau adapté), arroser le jardin ou encore nettoyer une voiture.

Type de matérielMarques populairesCaractéristiquesPrix moyen
Cuve de stockage de l’eau de pluieBeli, Garantia, Nicoll LandiLa dimension dépend du toit et du niveau de pluviométrie de la région700 à 6.000€
Exemple de matériel pour récupérer l’eau de pluie

Énergie positive : l’eau de pluie contenant de l’amiante-ciment ou du plomb

Il est interdit d’utiliser à l’intérieur de son habitation l’eau de pluie qui a ruisselé sur un toit contenant de l’amiante-ciment ou du plomb.

Quels sont les freins à l’énergie positive ?

Malgré ses avantages, l’énergie positive a aussi quelques inconvénients. Le coût, le manque d’expert et la production d’énergie grise sont des freins au développement de ce type de logement.

1. Le coût d’une habitation à énergie positive est élevé

En moyenne, les tarifs se situent entre 1.300€/m² et 3.000€/m² lors d’une transformation d’un bien en maison positive. Ce coût est élevé, car il faut :

  • Remplacer : toutes les ouvertures n’étant pas équipées d’une isolation renforcée
  • Éliminer : toutes les sources de déperditions de chaleur
  • Isoler : les murs (extérieurs ou intérieurs), les cloisons, les sols, les toitures et les combles
  • Installer : du matériel de production ou de captage d’énergie

Dans le neuf, tous ces éléments doivent également être inclus dans le coût de construction. Toutefois, il faut noter qu’un logement à énergie positive a une grande rentabilité et peut amortir les dépenses effectuées sur le long terme.

2. Manque de professionnels formés à ces techniques

Encore peu de constructeurs sont capables de réaliser ces travaux dans leur intégralité. En effet, la construction de ce type de bâtiment requiert diverses compétences (orientation du logement, matériaux et expertises spécifiques, etc.) qui ne sont pas encore très développées.

Toutefois, la «réglementation du bâtiment responsable 2020» ou RBR 2020 devrait remplacer les normes actuelles du Code de la réglementation thermique de 2012. Avec ces nouvelles exigences, les professionnels seront de plus en plus formés aux techniques liées à l’énergie positive.

3. Ces techniques génèrent une grande quantité d’énergie grise

énergie grise représentation

L’énergie grise regroupe toutes celles dépensées et consommées pour créer le produit, l’emballer, le transporter vers les sites de distribution, le stocker, le distribuer, le vendre, l’utiliser, l’entretenir, puis le recycler lorsqu’il est en fin de vie.

L’énergie grise est différente de l’énergie d’usage (chauffage, ventilation, production d’ECS, éclairage, etc.). Dans une maison classique, il est estimé que la part d’énergie nécessaire à la construction du bâtiment (énergie grise) est négligeable comparée à l’énergie d’usage.

Mais dans une maison à énergie positive, des calculs montrent que l’énergie grise peut correspondre à près d’un siècle de chauffage d’une construction à énergie positive. L’évaluation de l’énergie grise devient ainsi un paramètre important des choix de conception.

Quelles sont les aides pour financer son habitation à énergie positive ?

En fonction des travaux réalisés, il est possible de faire appel à diverses aides financières, comme MaPrimeRénov’, la Prime énergie et l’éco-PTZ, par exemple.

Logo Certificat d'économie d'énergie - Prime énergie
Prime énergie
  • Jusqu’à20 €/m2
  • Jusqu’à4 500 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtentionEntre 8 jours et 3 mois après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire, Chèques cadeaux, Chèque
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires et locataires
  • Logements éligiblesRésidence principale et secondaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableOui
Logo MaPrimeRénov'
MaPrimeRénov’
  • Jusqu’à75 €/m2
  • Jusqu’à11 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • ChauffageJusqu’à 11.000€
  • IsolationJusqu’à 75€/m2 ou 100€ par fenêtre
  • Audit énergétiqueJusqu’à 500€
  • Rénovation globaleJusqu’à 7.000€
  • BarèmeBleu, Jaune, Violet, Rose
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires
  • Logements éligiblesRésidence principale
  • Délai d’obtention15 jours après validation du dossier
  • VersementVirement bancaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableOui
Logo écoprêt à taux zéro
Écoprêt à taux zéro
  • Jusqu’à50 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Format de la primeVirement bancaire
  • Taux d’intérêt0%
  • Durée remboursementJusqu’à 15 ans ou 20 ans (sous conditions)
  • OrganismesBanques ayant signé une convention avec l’Etat
  • CumulableOui
Logo Certificat d'économie d'énergie - Prime énergie
Coup de pouce
  • Jusqu’à20 €/m2
  • Jusqu’à5 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtentionEntre 8 jours et 3 mois après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire, Chèques cadeaux, Chèque
  • MontantJusqu’à 90% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires et locataires
  • Logements éligiblesRésidence principale et secondaire
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • SouscriptionEn ligne
  • CumulableOui
maprimerenov serenite
MaPrimeRénov’ Sérénité
  • Jusqu’à15 000 €
  • Isolation
  • Chauffage
  • Rénovation globale
  • Délais d’obtention15 jours après validation du dossier
  • Format de la primeVirement bancaire
  • MontantJusqu’à 50% des travaux
  • Public éligiblePropriétaires
  • Logements éligiblesRésidence principale de plus de 15 ans
  • Définition du prixType de travaux, revenus et composition du foyer, zone géographique
  • CumulableNon

1. Énergie positive : MaPrimeRénov’

couleurs prime renov

MaPrimeRénov’ est une aide gouvernementale pour la transition énergétique. Cette prime peut couvrir jusqu’à 90% des frais des travaux. Elle est accessible à tous les propriétaires d’un bien construit il y a plus de 2 ans. Et les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE.

2. Énergie positive : MaPrimeRénov’ Sérénité

Anciennement “Habiter Mieux Sérénité”, MaPrimeRénov’ Sérénité est une aide accordée aux ménages aux ressources modestes et très modestes. Elle peut atteindre les 15.000€.

Les demandeurs doivent être des propriétaires occupant un logement individuel ancien de plus de 15ans. Les propriétaires bailleurs et syndicats de copropriétaires sont également élus.

3. Énergie positive : Écoprêt à taux zéro

L’écoprêt à taux zéro est un prêt gratuit accordé aux particuliers par des banques partenaires du programme. Le prêt peut aller jusqu’à 50.000€ en fonction du nombre de travaux effectués.

4. Énergie positive : la Prime énergie

billets picto

Montant
maximum 4.000€

picto echelle

Travaux éligibles
isolation, chauffage, fenêtre

reglement à l'amiable picto

Forme de versement
chèque et bon d’achat

contrat d'huissier picto

Organismes
fournisseurs d’énergie, grandes enseignes, entreprises privées

Cette prime est versée par des organismes privés comme des fournisseurs d’énergies (lEDF, Engie), mais également des grandes enseignes comme Carrefour et Auchan. Les montants des primes varient en fonction des travaux effectués et des fournisseurs d’énergies, mais vont en moyenne jusqu’à 5.000€.

Tous les propriétaires et bailleurs effectuant des travaux de rénovation énergétique sont éligibles.

Énergie positive : prime Coup de Pouce

Dans la continuité de la Prime énergie, l’État a mis en place le dispositif Coup de Pouce qui bonifie cette prime pour certains travaux de rénovation énergétique.

5. Énergie positive : taux de TVA réduit

Les foyers dont le logement est achevé depuis plus de 2 ans sont éligibles. Ils disposent d’un taux de TVA réduit à 5.5% (au lieu de 20%) sur leurs travaux de rénovation énergétique. Cette réduction est directement appliquée sur la facture par le professionnel qui réalise les travaux.

6. Énergie positive : les aides locales

Au-delà des aides nationales, il existe aussi de nombreuses aides locales pour améliorer la performance énergétique d’un logement.

Afin de trouver les aides proposées par une région ou une commune en particulier, l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL) met à disposition un outil qui recense ces aides sur l’ensemble du territoire.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :