Fonctionnement pompe à chaleur

  • Estimez le montant (€) de vos aides
  • Testez votre éligibilité
  • Demande en 2 min. sans engagement

Réglage pompe à chaleur (PAC)

Plusieurs réglages sont nécessaires pour optimiser les performances de sa pompe à chaleur et réduire sa consommation d’énergie. L’intervention d’un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) est recommandée.

Installez une pompe à chaleur

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Réglage pompe à chaleur (PAC)

: l’essentiel

Réglage à respecterLoi d’eau, débit de la PAC,
contrôler le volume d’eau du circuit
Conseils pour le réglage de la PACEntretien, module domotique,
paramétrer une température ambiante constante

Le réglage de la pompe à chaleur par un professionnel RGE

Un artisan RGE règlera toujours une pompe à chaleur de manière à réduire la consommation d’énergie de votre système de chauffage et/ou de production d’eau chaude sanitaire.

Par exemple, pour une PAC à basse température, la température sera réglée entre 35 et 45°C. Une PAC haute température sera réglée à 65°C environ. L’installation d’un thermostat connecté permet de réaliser jusqu’à 15% d’économies supplémentaires sur sa facture.

1. Régler la loi d’eau de la PAC

La loi d’eau concerne les pompes à chaleur air-eau. Elle améliore le confort thermique dans le logement tout en réduisant la consommation d’énergie. Le principe repose sur l’équilibre entre la température extérieure et la température de l’eau dans le circuit du chauffage grâce à une thermopompe. Quand la température ambiante baisse, elle récupère la chaleur dans les calories extérieures.

Réglage de la température de l’eauTempérature extérieure
26°C0°C
30°C-10°C
21°C15°C
Exemples de réglages en fonction des besoins thermiques et de la température extérieure

2. Contrôler et régler le débit de la PAC

Le débit de la pompe à chaleur est un autre point de vigilance dans la mesure où il est nécessaire aux échanges thermiques au sein de l’appareil. En principe, le fabricant indique le réglage utile pour chaque modèle.

Si la PAC affiche un débit différent, il y a lieu de prendre conseil auprès d’un professionnel. Il effectuera sans doute un découplage hydraulique pour rendre les circuits primaire et secondaire indépendants.

Réglage pompe à chaleur : choisir la bonne option

Cette pratique ne fait pas l’unanimité, mais un professionnel trouvera toujours la bonne solution pour votre installation.

3. Contrôler et régler le volume d’eau du circuit de la PAC

La maîtrise du volume d’eau ou du fluide caloporteur dans le circuit de la PAC permet de contenir la consommation énergétique. Le niveau idéal pour chaque appareil est indiqué dans la notice du fabricant. L’eau est un paramètre essentiel dans la mesure où elle stocke l’énergie qui sera distribuée dans le système de chauffage (plancher chauffant ou radiateurs à eau).

Gestes et conseils pour l’utilisation et le réglage de sa PAC

Le réglage de la pompe à chaleur est également garant de sa longévité. En effet, plus la température demandée sera élevée, plus la PAC aura du mal à l’atteindre, elle fonctionnera alors en surrégime. Une température constante permet de maintenir un niveau de confort régulier tout en préservant ses performances.

1. Paramétrer pour une température ambiante constante

L’intérêt de ce réglage est de chauffer le logement à la bonne température. L’ADEME préconise une température de 17°C dans les chambres, 19°C dans les pièces à vivre et 22°C dans la salle de bain lors de son utilisation (17°C lorsqu’elle n’est pas utilisée).

Réglage pompe à chaleur : réduire les degrés

Pour ceux qui chauffent davantage, sachez que chaque degré en moins permet d’économiser 7% sur sa facture de chauffage.

2. Installer et régler un module domotique sur la PAC

L’installation d’un thermostat est éligible aux aides financières. Quel que soit le modèle, programmable ou connecté, il permet de moduler la température en fonction de son occupation. Il est ainsi possible de maintenir une température de 17°C en votre absence et de programmer une remontée de température à 19°C deux heures avant votre retour à la maison.

3. Entretenir sa pompe à chaleur

L’entretien de la pompe à chaleur est obligatoire tous les 2 ans dès lors que la puissance est comprise entre 4kWh et 70kWh. Le fluide frigorigène est à changer tous les 5 ans.

En dehors de ces visites obligatoires, il est conseillé de l’entretenir régulièrement, ne serait-ce que pour prolonger sa durée de vie. Une visite annuelle permet de contrôler l’étanchéité du circuit, de mesurer les performances de l’appareil, de contrôler le circuit électrique, de nettoyer les filtres et l’unité extérieure, etc. Des contrats d’entretien annuels sont proposés, ils coûtent en moyenne entre 150 et 300€ par an.

Installez une pompe à chaleur

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :