Pompe à chaleur Prix

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Pompe à chaleur (PAC) : est-ce vraiment économique ?

Le prix d’une pompe à chaleur oscille entre 5.000 et 40.000€ selon les modèles et leurs types (air-air, air-eau, eau-eau ,etc.). Ce coût élevé représente un investissement sur le long terme qui permet d’économiser jusqu’à 1.000€ par an sur ses factures d’énergie. Son installation peut être amortie grâce aux aides financières mises en place par l’État.

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Pompe à chaleur (PAC) : est-ce vraiment économique ?

: l’essentiel

Types de PACAir-air, air–eau, eau-eau, hybride
Coût moyen PACEntre 5.000 et 40.000€, installation comprise
Aides disponiblesPrime énergie, MaPrimeRénov’, Éco-PTZ,
Coup de pouce Chauffage, TVA 5.5%

Quel est le coût d’une pompe à chaleur ?

Le tarif d’une PAC oscille entre 5.000 et 40.000€, installation comprise. Son coût d’installation élevé est amorti par les économies d’énergie qu’elle permet de réaliser et les baisses de facture qui en découlent (environ 1.000€ par an).

L’État propose différentes aides pour l’installation de pompes à chaleur comme MaPrimeRénov’, Prime énergie ou encore l’Éco-PTZ. Parmi les systèmes de chauffage, la pompe à chaleur est le choix le plus économique.

Système de chauffageCoût moyenRendement énergétiqueÉligible aux aides
Pompe à chaleurEntre 5.000 et 40.000€Dépasse les 100%MaPrimeRénov’, Prime énergie, TVA 5.5%, Éco-PTZ
Poêle à granulés        Entre 12.000 et 25.000 €80 à 90%Prime CEE, MaPrimeRénov’
Poêle à boisEntre 3.500 et 5.000€40 à 65%Prime CEE, MaPrimeRénov’
Chaudière à gaz à condensationEntre 1.450 et 7.500€80 à 90%Prime CEE, MaPrimeRénov’
Radiateurs électriquesEntre 400 et 1.200€/radiateurProche de 100%Prime énergie
Chauffage solaire (SSC)Entre 13.000 et 20.000€VariablePrime énergie, MaPrimeRénov’

1. Quel est le coût à l’achat d’une pompe à chaleur ?

Le coût d’une pompe à chaleur varie en fonction du type de PAC. Les pompes à chaleur air-air sont les plus simples, les plus rapides à installer et les moins onéreuses. Elles coûtent environ de 5.000 à 8.000€.

À l’inverse, les pompes à chaleur géothermiques sont les plus chères. Elles nécessitent une installation beaucoup plus coûteuse, pouvant atteindre jusqu’à 25.000€. Les pompes à chaleur air-eau ont un prix intermédiaire, entre 8.000 et 16.000€ environ.

2. Quel est le coût de l’installation d’une pompe à chaleur ?

Le coût moyen de l’installation d’une pompe à chaleur varie entre 500 et 4.000€ en fonction de la PAC à installer. La PAC aérothermique est la plus rapide et la plus simple à installer. Son coût d’installation oscille entre 500 et 2.000€.

Pour la PAC air-eau il faut compter entre 1.500 et 3.000€. La PAC géothermique est la plus chère, notamment en raison du coût du forage. Son coût d’installation dépend de la profondeur du forage et du nombre d’heures dont un professionnel a besoin pour réaliser les travaux.

Pompe à chaleur économique : avant d’installer la PAC

Avant d’installer la pompe à chaleur, il y a plusieurs critères à prendre en compte : la source d’énergie à exploiter, la zone climatique du logement ou encore les espaces disponibles.

Par la suite, il est nécessaire d’appeler un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour installer sa PAC. Seule la pompe à chaleur air-air ne nécessite pas obligatoirement d’un artisan RGE.

3. Quel est le coût de l’entretien d’une pompe à chaleur ?

Il est obligatoire d’entretenir sa PAC, au moins une fois par an afin de prévenir tous risques et dommages électriques. Pour ne pas avoir à s’y soucier, il existe des contrats au contrôle annuel. Pour cela, il faut prévoir une dépense supplémentaire de 150 à 300€.

Même si la plupart des opérations d’entretien sont réservées aux professionnels RGE, il est possible de nettoyer les filtres soi-même sur certains modèles de PAC. Cela permet d’assurer le bon fonctionnement et le rendement optimal de la PAC. Pour réaliser ces opérations, il faut  :

  • Éteindre : la PAC et attendre qu’elle devienne froide 
  • Nettoyer : la poussière avec un aspirateur et à l’eau savonneuse le filtre
  • Faire sécher : le filtre avant de le remettre en place

Pompe à chaleur économique : durée de vie

La durée de vie moyenne d’une PAC est d’environ 1520 ans et s’applique à tous les types de pompes à chaleur.

Quel est le bénéfice financier d’une pompe à chaleur ?

Les pompes à chaleur permettent d’avoir des consommations inférieures, et donc d’économiser sur les factures d’électricité. En outre, l’État est favorable à ce type de rénovation énergétique et offre de nombreux avantages fiscaux pour l’achat et l’installation de pompes à chaleur.

pac air air icon

PAC Air – Air

pac air eau icon

PAC Air – Eau

pac geoothermique icon

PAC Géothermique

pac hydrothermique icon

PAC Eau – Eau

pac solarothermique icon

PAC Solarothermique

1. La pompe à chaleur ne consomme pas beaucoup : comparaisons avec d’autres chauffages

La consommation varie en fonction du type de maison, de l’isolation et du système de chauffage. Pour une maison bien isolée de 100m², par exemple, une PAC aérothermique a une consommation annuelle de 5.100kWh.

En revanche, la chaudière au gaz consomme 11.187kWh, la chaudière électrique 10.000kWh et la chaudière à fioul environ 20.000kWh. Comparée à ces chauffages, la pompe à chaleur génère de vraies économies sur les factures d’électricité, jusqu’à 35% chaque mois.

2. La pompe à chaleur génère des avantages fiscaux

De nombreux dispositifs soutiennent le financement des pompes à chaleur. Parmi eux, la Prime énergie, MaprimeRénov’, l’Éco-PTZ et la TVA réduite.

Installer une PAC chez soi réduit la dépendance aux énergies fossiles. Pour inciter les ménages, l’État met à disposition des avantages fiscaux qui permettent de réduire l’achat des pompes à chaleur de plus de 40%.

Les critères pour garantir l’économie générée par une pompe à chaleur

Afin d’obtenir un rendement maximal de sa pompe à chaleur et d’économiser ainsi sur ses factures, il est important de respecter certains critères.

1. Choisir une PAC avec un COP et un SCOP importants

Le COP est le coefficient de performance et correspond au rapport entre la puissance électrique consommée et la quantité d’énergie thermique produite. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante, et plus la consommation est inférieure et la facture allégée.

  • COP moyen air-air : 3
  • COP moyen air-eau : 4
  • COP moyen eau-eau : 5

Concrètement, pour 1kWh d’électricité consommé par la pompe à chaleur, elle restitue entre 3 et 5kWh en chauffage.

Pour une indication plus concrète de l’efficacité énergétique réelle de la PAC tout au long de l’année, il existe aussi le SCOP (coefficient de performance saisonnier). Il est souvent associé à l’étiquette énergétique de l’appareil :

  • A+++ : SCOP supérieur à 5.1
  • A++ : SCOP entre 4.6 et 5.1
  • A+ : SCOP entre 4 et 4.6
  • A : SCOP entre 3.4 et 4

2. Avoir une maison bien isolée

Bien isoler sa maison permet de supprimer en partie ou en totalité les déperditions thermiques et d’optimiser par conséquent le rendement de la pompe à chaleur.

Il est  préférable d’isoler sa maison avant d’installer une pompe à chaleur afin d’améliorer la performance énergétique de la PAC et de réduire ainsi le coût des factures.

3. Adopter un comportement écologique

Les pompes à chaleur ont de nombreuses vertus écologiques. Elles ne dépendent pas des énergies fossiles et ne produisent pas d’émissions nocives pour l’environnement. Toutefois, il est important de ne pas se limiter à cela et d’adopter certaines habitudes :

  • Coupler : une installation photovoltaïque à la pompe à chaleur
  • Installer : les pompes à chaleur réversibles afin de se passer des climatiseurs en été
  • Diminuer : les déchets et réduire sa consommation (eau, électricité)

4. Profiter des aides financières pour l’installation d’une PAC

Il existe plusieurs dispositifs pour financer les travaux d’installation d’une pompe à chaleur.

La Prime Énergie

Mise en place par l’État, elle est disponible pour les PAC air-air avec un SCOP de ≥ 3,9 et les PAC air-eau et eau-eau avec une ETAS comprise entre ≥ 111% et ≥ 126%. Le montant peut aller jusqu’à 4.400€.

Le Coup de pouce Chauffage

Il attribue un montant compris entre 2.000 et 4.000€ si la pompe à chaleur air-eau ou géothermique remplace une ancienne chaudière à gaz, à charbon ou à fioul.

MaPrimeRénov’

Attribué par l’Anah (Agence nationale de l’habitat), ce dispositif n’est pas disponible pour les PAC air-air. Pour les PAC air-eau, le montant peut aller jusqu’à 4.000€ tandis que pour les PAC géothermiques, il peut aller jusqu’à 10.000€.

Les autres aides

L’Éco-PTZ ou l’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêt bancaire, remboursable sur 20 ans, qui peut atteindre les 50.000€.

La TVA à taux réduit à 5.5% est appliquée automatiquement lors de l’installation et l’achat de la PAC, sauf pour la PAC air-air.

Pompe à chaleur économique : artisan RGE

Tous ces dispositifs sont valables uniquement si les travaux sont effectués par des professionnels labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :