Remplacement chaudière

Le remplacement d’une chaudière ancienne et polluante par un mode de chauffage plus écologique coûte en moyenne jusqu’à 25.000€. Il existe des aides pour financer l’opération comme le Coup de pouce chauffage, la Prime énergie ou MaPrimeRénov’ dont le montant peut atteindre 10.000€.

Obtenez votre prime énergie

Les informations essentielles de l’article
  • Modèles de chauffage éligibles : chaudière à condensation, chaudière biomasse, chaudière à granulé, pompes à chaleur.
  • Coût moyen d’un remplacement de chaudière polluante : entre 3.000€ et 25.000€
  • Aides pour changer sa chaudière : prime énergie, Coup de pouce chauffage, MaPrimeRénov’, Habiter Mieux, Eco-PTZ, etc.
  • Montants moyens des aides : jusqu’à 10.000€ (MaPrimeRénov’)

Les aides pour remplacer une chaudière

Les anciennes chaudières au fioul, gaz ou charbon (autre qu’à condensation) sont coûteuses en énergie et donc très polluantes. Le gouvernement interdit progressivement leur installation au profit de nouveaux modes de chauffage moins polluants et plus performants, qui permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Le coût moyen d’un changement de chaudière dépend du type de matériel installé, de son rendement, et de sa puissance :

Remplacement chaudière par Coût moyen de l’installation
Chaudière biomasse Entre 7.000 et 20.000€
Chaudière à condensation Entre 3.000 et 7.000€
Pompe à chaleur eau-eau Entre 20.000 et 25.000€
Pompe à chaleur air-eau Entre 8.000 et 16.000€
Pompe à chaleur hybride Entre 4.500 et 15.000€

De nombreuses aides financières existent pour le remplacement d’une ancienne chaudière par un mode de chauffage performant et écologique : la prime Coup de pouce Chauffage, la Prime énergie, MaPrimeRénov’, Habiter Mieux, l’éco-prêt à taux zéro ou encore la TVA réduite.

Dispositif Chaudière à 1 euro
Le dispositif « Chaudière à 1 euro » n’existe plus. Désormais, le plafond des aides ne peut dépasser 90% du coût total des travaux. Cela signifie qu’un reste à charge d’au minimum 10% du devis est à prévoir après déduction des aides.

Les aides pour changer sa chaudière

primes energies version 2

Voici les aides disponibles et leurs montants pour le remplacement d’une chaudière :

Aide Montants
MaPrimeRénov’ Jusqu’à 10.000€
Prime énergie Jusqu’à 4.000€
Coup de pouce Chauffage Jusqu’à 5.000€
Habiter Mieux 35% à 50% du prix de l’installation
Eco-PTZ Jusqu’à 30.000€

1. MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide de l’état qui permet de financer des travaux d’économies d’énergie réalisés par un professionnel RGE dans un logement de plus de 2 ans.

Son montant, qui dépend des revenus du foyer et du type d’équipement installé, peut atteindre jusqu’à 10.000€ et permet de financer des chaudières (à granulés, à bûches et gaz à très haute performance énergétique, etc.), ainsi que les pompes à chaleur ou les équipements solaires hybrides.

2. Le Coup de pouce Chauffage

ttravaux eligibles coup de pouce chauffage4

Le Coup de pouce Chauffage est une aide proposée dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) par des fournisseurs d’énergie (TotalEnergies, Engie, EDF, etc.) et des enseignes de la grande distribution (Auchan, Leclerc, Carrefour, etc.) pour le remplacement d’une ancienne chaudière à gaz, fioul ou charbon (autre qu’à condensation).

Le montant de la prime dépend des ressources du foyer et de l’équipement choisi et peut atteindre jusqu’à 5.000€. Pour pouvoir en bénéficier, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE dans un logement de plus 2 ans.

Les chaudières biomasse, systèmes solaires combinés et les pompes à chaleur air-eau, eau-eau ou hybride sont éligibles au Coup de pouce.

3. La Prime énergie

travaux chauffage eligible prime energie

La Prime énergie est une aide versée dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) par des fournisseurs d’énergie et des enseignes de la grande distribution dont le montant peut atteindre jusqu’à 4.000€

Elle permet de financer des travaux de rénovation énergétique réalisés par un professionnel RGE dans un logement de plus de 2 ans.

Les équipements éligibles à la Prime énergie sont : les chaudières à haute performance énergétique ou à biomasse, les pompes à chaleur air-eau, eau-eau ou hybride et les systèmes solaires combinés.

4. Les autres aides énergies

  • Habiter Mieux Sérénité est une aide de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat) qui accompagne les foyers les plus modestes dans la rénovation de leur logement de plus de 15 ans. Son montant représente 30 à 50% du montant total des travaux HT (selon les revenus du foyer) + une prime de 10% du montant total des travaux HT. Pour en bénéficier, les travaux doivent être réalisés par un artisan RGE et permettre un gain énergétique d’au moins 35%.
  • L’éco prêt à taux zéro (ECO-PTZ) est un prêt bancaire destiné à financer des travaux de rénovation énergétique comme le remplacement d’une chaudière pour un montant pouvant atteindre 30.000€ sous conditions.
  • Un taux réduit de TVA à 5,5% s’applique pour le remplacement d’une vieille chaudière par un équipement éligible aux aides financières, installé par un professionnel RGE dans un logement de plus de 2 ans.

Cumuler plusieurs aides pour remplacer sa chaudière

cumul d aides maprimerenov

Il est possible de cumuler plusieurs aides pour le remplacement d’une chaudière, comme par exemple : MaPrimeRénov’, la Prime énergie ou le Coup de pouce Chauffage, l’éco prêt à taux zéro et la TVA réduite.

En revanche, le bénéficiaire ne peut prétendre pour une même opération qu’à une seule prime versée dans le cadre du dispositif des CEE. Il n’est donc pas possible de cumuler la  Prime énergie et le Coup de pouce chauffage pour une même installation.

De même, MaPrimeRénov’ et le Coup de pouce Chauffage ne sont pas cumulables avec l’aide Habiter Mieux.

Bien choisir son chauffage

critere choix chauffage

Pour bien choisir son chauffage, un professionnel doit réaliser une étude thermique de votre  logement pour connaître toutes ses caractéristiques (surface à chauffer, nombres d’occupants, déperditions, etc.).

Le chauffage doit être adapté au logement, mais aussi à sa localisation géographique. En France, il existe 3 zones climatiques (H1, H2, H3) déterminées en fonction des températures en période hivernale.

Zone climatique Températures hivernales Type de climat Régions concernées
H1 Plus froides Semi-continental Le Nord et l’Est de la France
H2 Tempérées Océanique L’Ouest de la France
H3 Plus douces Méditerranéen Le pourtour méditerranéen et la Corse

Pour estimer les besoins énergétiques d’un logement, il est nécessaire de connaître ses déperditions. Celles-ci dépendent :

  • Du volume de l’habitation en m3
  • Du coefficient de construction (de 1,6 pour une maison très mal isolée à 0,7 pour une habitation très bien isolée)
  • De la différence entre la température souhaitée et la température de référence de la région (-3°C pour la zone climatique H3, -6°C pour la zone climatique H2 et -9°C pour la zone climatique H1).

carte prime energie

Il suffit de multiplier ces trois données (volume x coefficient de construction x différence de température) pour estimer les déperditions du logement, et donc connaître la puissance souhaitable de l’installation de chauffage.

Exemple d’une estimation de kWh
Par exemple, pour un logement de 150m2, avec une isolation moyenne, situé en zone climatique H1 et souhaitant une température de confort de 21°C :

  • Volume du logement = 150m2 x 2,5m de hauteur = 375m3
  • Coefficient de construction = 1,3
  • Différence de température = (21- (-9)) = 27

P = 375 x 1,3 x 30 = 14.625W

La puissance souhaitable (pour compenser les déperditions) doit être d’au moins 15kW.

Le tableau suivant indique quelle puissance de chauffage est adaptée en fonction de l’isolation et de la surface du logement :

Isolation/Surface 100m2 150m2 200m2
Mauvaise 12,5kW 19kW 25kW
Moyenne 10kW 15kW 20kW
Bonne 8,5kW 13kW 17,5kW
Logement neuf 5kW 7,5kW 10kW

Les chauffages pour remplacer une chaudière

Il existe différents type de chauffage pour remplacer une chaudière : chaudière à condensation, chaudière à granulés ou encore pompe à chaleur. Tous ces systèmes, qui sont à la fois plus performants et plus écologiques, permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Prix d’un chauffage
Le prix d’un équipement de chauffage dépend notamment de sa puissance, de son rendement et des options qu’il propose (production de chauffage et/ou d’eau chaude sanitaire, modèle réversible, chargement automatique, régulation de la température, etc.).

1. Remplacer sa chaudière par une pompe à chaleur

fonctionnement pac air eau

Une pompe à chaleur utilise les calories qui sont naturellement présentes dans l’air extérieur, dans le sol ou dans l’eau des nappes phréatiques. C’est un mode de chauffage à la fois écologique et performant, qui permet de faire d’importantes économies sur votre facture d’énergie.

Il existe différents types de PAC selon le milieu dans lequel elle puise les calories pour les transformer en chaleur et les distribuer dans votre logement.

Pour remplacer une chaudière, il est possible de s’équiper avec une pompe à chaleur de type air-eau, eau-eau ou hybride, qui permettent d’alimenter le circuit de chauffage et produire de l’eau chaude sanitaire.

Le coût d’installation d’une pompe à chaleur varie entre 8.000 et plus de 20.000€ en fonction de sa puissance et de son rendement, mais aussi selon son type. Un modèle aérothermique est plus simple à installer et donc moins coûteux qu’un modèle géothermique qui nécessite la pose de capteurs souterrains et la réalisation de forages.

Performance d’une PAC durant l’année
Il faut savoir qu’une PAC eau-eau ou sol-eau est plus performante et ce tout au long de l’année, alors que le rendement d’une PAC air-eau diminue avec la température extérieure. C’est un modèle qui ne convient donc pas aux climats les plus rigoureux.
Modèle Marque Type de PAC Puissance calorifique Coefficient de performance Prix du matériel
Aquarea T-CAP All in one Generation H Panasonic Air-eau 16kW 4,28 9.466€
Ecodan Power Inverter
Silence Duo
Mitsubishi Electric Air-eau 11,2kW 4,7 8.257€
Geolia Atlantic Eau-eau 13kW 4,35 13.463€
GSHP De Dietrich Eau-eau 16,5kW 5,3 12.414€

Voici une simulation pour le remplacement d’une chaudière par une pompe à chaleur air-eau dans un foyer modeste avec les aides Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’:

Logement Prix moyen installation Montant Coup de pouce Chauffage Montant MaPrimeRénov’ Reste à charge
150m2 16.000€ Jusqu’à 5.000€ Jusqu’à 4.000€ 7.000€
100m2 13.000€ 4.000€

2. Remplacer sa chaudière par une chaudière à condensation

Pour bénéficier des aides dans le cas d’un remplacement de chaudière, l’équipement installé doit respecter des critères de performance imposés, d’un point de vue énergétique et écologique : c’est le cas des chaudières à condensation.

Une chaudière à condensation brûle un combustible (gaz, fioul ou bois) pour produire de la chaleur, mais avec un rendement bien supérieur à celui d’une chaudière classique car elle récupère une partie de la chaleur issue des fumées de combustion.

chaudiere a gaz 2

Le coût moyen d’une chaudière gaz à condensation (installation comprise) est compris entre 3.000 et 7.000€ et varie notamment en fonction de la puissance et du rendement de la chaudière, qui peut atteindre jusqu’à 110% pour les modèles les plus performants.

Chauffage et production d’eau chaude sanitaire
Une chaudière à condensation peut assurer le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire (ECS). Elle permet aussi de faire jusqu’à 25% d’économies sur la facture d’énergie.

Tableau indiquant les prix moyens des chaudières à condensation en fonction des marques :

Modèle Marque Puissance Rendement Prix
Hydromotrix Condensation Visio miste Frisquet 25kW 109% 3.170€
Mégalis CONDENS ELM Leblanc 24kW 109% 2.492€
Duomax Condens Saunier Duval 25kW 108% 3.316€
Effinox Condens 5 000 Atlantic 24kW 108% 2.991€
CGW-2 Wolf 24kW 93% 4.394€

À la fois plus écologique et plus performante, la chaudière à condensation dite « à très haute performance énergétique » est éligible à différentes aides.

Voici une simulation pour le remplacement d’une chaudière par une chaudière à condensation dans un foyer modeste avec les aides Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’:

Logement Prix moyen installation Montant Coup de pouce Chauffage Montant MaPrimeRénov’ Reste à charge
150m2 7.000€ Jusqu’à 1.500€ Jusqu’à 1.200€ 4.300€
100m2 5.000€ 2.300€

3. Remplacer sa chaudière par une chaudière à granulés

Une chaudière à granulés produit de la chaleur en brûlant des granulés de bois, et alimente le circuit de chauffage central de votre logement.

chaudiere a granule

Associée à un ballon d’eau chaude, elle peut aussi produire de l’eau chaude sanitaire. Si la chaudière est à rechargement automatique, un silo de stockage doit être situé à proximité pour servir de réservoir à granulés.

La chaudière à granulés est un mode de chauffage qui permet de faire jusqu’à 30% d’économies sur votre facture d’énergie. Le prix moyen (installation comprise) est compris entre 10.000 et  20.000€, selon la puissance de l’appareil et sa performance.

Tableau indiquant les prix moyens des chaudières à granulés en fonction des marques :

Modèle Marque Puissance Rendement Prix
CPA Evolution De Dietrich 24kW 90% 10.000€
CPA Compact De Dietrich 24kW 89% 6.000€
Baraci ETNA 18kW 90% 7.800€
Ottawa Edilkamin 24kW 90% 4.950€

Voici une simulation pour le remplacement d’une chaudière par une chaudière à granulés dans un foyer modeste avec les aides Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’:

Logement Prix moyen installation Montant Coup de pouce Chauffage Montant MaPrimeRénov’ Reste à charge
150m2 20.000€ Jusqu’à 5.000€ Jusqu’à 10.000€ 5.000€
100m2 15.000€ 1.500€

Souscription d’une aide et remplacement d’une chaudière

De nombreuses aides existent pour remplacer votre ancienne chaudière par un mode de chauffage plus performant et écologique : MaPrimeRénov’, Coup de pouce Chauffage, Prime énergie, Habiter Mieux, éco-PTZ, TVA réduite, etc.

Souscrire à une aide pour changer de chaudière

Voici les étapes à suivre pour souscrire à une aide :

  • S’inscrire gratuitement sur le site de l’organisme ou de l’entreprise qui propose l’aide
  • Créer son dossier travaux
  • Faire réaliser les travaux par un artisan RGE
  • Envoyer son dossier complet pour recevoir la prime

Les justificatifs à fournir pour obtenir une aide sont les suivants :

  • Carte d’identité
  • RIB
  • Certification RGE de l’installateur
  • Devis des travaux
  • Avis d’imposition (pour MaPrimeRénov’, Habiter Mieux, ou en cas de prime bonifiée)

Les étapes du remplacement d’une chaudière

L’installation d’une chaudière à condensation ou à granulés, en remplacement de son ancienne chaudière, est très simple : il suffit de raccorder la nouvelle chaudière au circuit de chauffage central du logement.

De même, l’installation d’une pompe à chaleur air-eau s’adapte facilement dans un logement qui dispose déjà d’un circuit de chauffage central.

Il faut compter seulement 1 à 2 jours de travail pour remplacer une ancienne chaudière fioul par une chaudière à condensation, à granulés ou une pompe à chaleur air-eau. L’installateur procédera auparavant au dégazage et à la dépose de la cuve à fioul.

Faire appel à un professionnel RGE
Pour ce type d’installation il est indispensable de faire appel à un professionnel RGE pour bénéficier des aides énergies (MaPrimeRénov’, Coup de pouce Chauffage, Prime énergie, Habiter Mieux, etc.). L’installateur procédera aussi au dégazage et à la dépose de la cuve à fioul.

Entretien d’une chaudière

Il est obligatoire de faire entretenir sa chaudière par un professionnel chaque année. Cela est facturé en moyenne entre 150 et 250€. L’installateur peut vous faire bénéficier d’un contrat de maintenance si vous le souhaitez.

Obtenez votre prime énergie

Il est possible de remplacer une chaudière par une chaudière à condensation, une chaudière à granulés ou une pompe à chaleur air-eau.

Il existe de nombreuses aides pour remplacer une chaudière autre qu’à condensation par un équipement éligible : MaPrimeRénov’, le Coup de pouce chauffage, Prime énergie, Habiter Mieux, la TVA réduite ou encore l’éco prêt à taux zéro.

Il faut compter en moyenne entre 3.000 et 25.000€ pour remplacer une chaudière polluante par un nouveau système de chauffage.