jusqu’à 10 500€ d’aides

Gratuit et sans engagement

Validité DPE

Le DPE a une durée de validité de 10 ans. Un diagnostic de performance énergétique détermine la consommation en énergie et le taux d’émission de gaz à effet de serre d’un logement. C’est un document qui comporte le classement énergétique d’un logement avec certaines recommandations. Son prix est généralement compris entre 100 et 250€.

Jusqu’à 10 500€ d’aides

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Validité DPE

: l’essentiel

Qu’est-ce que le DPE ?Diagnostic de performance énergétique
À quoi sert un diagnostic de performance énergétique ? Connaitre la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre
Quelle est la durée de validité ?10 ans
Quel est le prix d’un DPE ?Généralement entre 100 et 250€

Qu’est-ce que la validité d’un DPE ?

Un DPE est valide lorsqu’il est effectué par un diagnostiqueur professionnel. Sa durée de validité est généralement de 10 ans, mais il est possible d’en faire un nouveau si le propriétaire du logement le désire. Son prix est compris entre 100 et 250€ selon la taille du logement et la zone géographique.

Un DPE n’est pas valide s’il ne possède pas de numéro d’identification (numéro Ademe) à 13 chiffres.

1. Quelle est la durée de validité d’un DPE ?

La durée de validité d’un diagnostic de performance est de 10 ans, sauf pour les DPE réalisés entre le 1er janvier 2018 et le 30 juin 2021 qui ne sont valables que jusqu’au 31 décembre 2024. Il est recommandé d’en effectuer un nouveau suite à des travaux de rénovation énergétique, ce dernier sera meilleur que le premier.

2. Un numéro d’identification à 13 chiffres

Une fois le diagnostic effectué par un professionnel diagnostiqueur certifié Comité français d’accréditation COFRAC, un numéro d’identification à 13 chiffres est communiqué au propriétaire du logement. C’est un numéro unique qui permet d’identifier et retrouver le DPE dans la base de données de l’Ademe.

Il vérifie tous les équipements de chauffage et d’isolation pour connaitre la consommation énergétique du foyer et l’émission de gaz à effet de serre. Le professionnel devra ensuite envoyer les résultats du diagnostic à l’observatoire de l’ADEME (agence de la transition écologique). Le résultat du diagnostic est déterminé en deux notes sous forme d’étiquettes :

  • Étiquette énergie : pour la consommation énergétique d’un foyer
  • Étiquette climat : pour les émissions de gaz à effet de serre
Etiquette Echelle AEchelle G
Etiquette énergie < 51 kWh/m² > 450 kWh/ m²
Etiquette climat < 6 kg eq carbone/m²> 80 kg eq carbone/m²

3. Que dois contenir un DPE ?

Pour qu’un DPE soit valide, il doit contenir plusieurs informations sur le logement dont :

  • Le numéro d’identification à 13 chiffres
  • Les caractéristiques du logement
  • L’énergie consommée annuellement
  • Classement du logement
  • Recommandation de travaux en cas de logement mal classé

4. Quel est le prix d’un DPE ?

Le prix d’un DPE est généralement compris entre 100 et 250€. Il n’y a aucune réglementation sur celui-ci, les professionnels qui réalisent le DPE sont libres de choisir le prix qu’ils souhaitent.

Des aides sont mises en place pour aider les foyers à la réalisation de DPE volontaires comme la TVA à taux réduit ou MaPrimeRénov’. D’autres aides supplémentaires sont possibles, pour cela il est nécessaire de prouver un gain énergétique du logement après les travaux de rénovation à la suite d’un DPE.

5. Qui s’occupe de la réalisation d’un DPE ?

Un DPE est réalisé par un diagnostiqueur certifié possédant une assurance professionnelle, mais il est possible de le réaliser soi-même, ce dernier n’aura aucune valeur légale. Dans le cadre de la réalisation d’un DPE pour la location ou la vente d’un bien, il est obligatoire qu’il soit réalisé par un professionnel afin de certifier son authenticité.

Qu’est-ce qu’un DPE ?

dpe

Un DPE est un diagnostic de performance énergétique qui se présente sous forme de document permettant de connaitre la consommation en énergie d’un logement et les émissions de gaz à effet de serre.

Le résultat est déterminé par une lettre entre A et G qui définit le logement comme étant économique ou énergivore et qui permet aux futurs acheteurs/locataires de se faire une idée sur la consommation énergétique du foyer. Plusieurs critères sont pris en compte lors de la réalisation d’un DPE :

  • La surface et type du logement (maison ou appartement)
  • Le type de chauffage (chaudière, poêle à bois…)
  • Système d’eau chaude sanitaire
  • La zone géographique (nord, sud, est et ouest) avec les données climatiques pendant les 30 dernières années
  • La superficie des murs, des plafonds, des planchers et des ouvertures

Lorsque le résultat du DPE est mauvais, le logement est qualifié d’énergivore ou de passoire thermique. Il est recommandé de réaliser des travaux d’isolation pour éviter toutes les déperditions thermiques et de baisser les factures d’énergie. Le coût dépendra de l’ampleur des travaux selon le résultat du DPE.

Ce diagnostic est obligatoire depuis 2016 et est à effectuer avant la vente ou la location d’un bien.

📜Qu’est-ce qu’un DPE vierge ?

Un DPE vierge est un DPE vide avec aucune information sur la classe énergétique du logement. Il est tout de même possible de vendre un logement avec ce type de DPE.

1. DPE selon la consommation énergétique

Le DPE est calculé de deux manières. La première est de prendre en compte la consommation énergétique du foyer durant les trois dernières années et la deuxième méthode est celle des 3CL Calcul de la Consommation Conventionnelle des Logements qui se fait à l’aide d’un logiciel d’évaluation et qui prend en compte le système de chauffage, le type de ventilation et l’isolation du foyer.

Il est interdit d’augmenter le loyer des appartements dont les classes énergétiques sont F et G, car considérés non décents et il ne sera bientôt plus possible de mettre en location des logements classés G.

Consommation énergétiqueClasse énergétique
< 70 KWh par m² par anClasse A
Entre 71 et 110 KWh par m² par anClasse B
Entre 111 à 180 KWh par m² par anClasse C
Entre 181 à 250 KWh par m² par anClasse D
Entre 251 à 330 KWh par m² par anClasse E
Entre 331 à 450 KWh par m² par anClasse F
> 450 KWh par m² par anClasse G

2. DPE selon les zones géographiques

Un diagnostic de performance est différent selon l’emplacement géographique du foyer. Les trois villes dont les factures énergétiques sont les moins chères en France sont Toulon, Montpellier et Toulouse.

Zone géographique Consommation annuelle énergétique Classe énergétique
Toulon145 kWh/m²/anC
Montpellier 161 kWh/m²/anC
Toulouse 166 kWh/m²/an C

Comment faire pour améliorer un DPE ?

Afin d’améliorer le diagnostic de performance d’un logement, il est nécessaire d’effectuer des travaux de rénovations énergétiques. Ils vont permettre de réduire les factures d’énergie et d’émission de gaz à effet de serre. Pour cela, il faut :

  • Installer un bon système de chauffage
  • Procéder à des travaux d’isolation
  • installer un système de ventillation

1. Installation d’un bon système de chauffage

Le remplacement d’un système de chauffage ancien par un nouveau plus performant et moins énergivore peut permettre d’améliorer les DPE. Il existe plusieurs chauffages économiques :

  • La pompe à chaleur capte les cellules de l’air extérieur et les transforme en chaleur pour chauffer une habitation ou l’eau chaude sanitaire. Son prix est généralement compris entre 6.000 et 20.000€ avec installation
  • Le système solaire combiné, les capteurs thermiques captent les cellules de l’eau pour chauffer un logement. Son prix est compris entre 13.000 et 20.000€
  • Le chauffage au bois est considéré comme le chauffage le plus économique. Il utilise une énergie renouvelable pour chauffer un foyer. Il faut compter entre 200 et 8.000€

2. Travaux d’isolation thermique

Les travaux d’isolation permettent d’éviter toutes les déperditions énergétiques, ils peuvent se faire de plusieurs méthodes :

  • Les travaux d’isolation des combles sont des travaux de rénovation de la toiture. Cette dernière représente entre 25 à 30% des déperditions thermiques
  • Les travaux d’isolation des murs se font par l’intérieur ou par l’extérieur en posant un isolant. Les murs peuvent représenter jusqu’à 25% des pertes d’énergie
  • Les travaux d’isolation des sols, des panneaux isolants sont installés sous le parquet ou sur les murs de la pièce inférieure. Les sols peuvent représenter jusqu’à 10% des déperditions énergétiques

3. Installation d’un système de ventillation

Pour assurer une bonne circulation de l’air entre l’intérieur et l’extérieur, il est recommandé d’installation un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). Son prix est généralement compris entre 1.000 et 2.000€. Il existe du type de VMC :

  • VMC à simple flux permet de faire circuler l’air entre l’intérieur et l’extérieur du foyer
  • VMC à double flux est identique à la VMC à simple flux sauf qu’elle chauffe l’air extérieur avant de l’intégrer à l’intérieur

Quelles sont les aides pour les travaux d’énergie ?

L’état a mis en place plusieurs aides pour permettre aux foyers de réaliser des travaux d’énergie.

  • MaPrimeRénov’
  • MaPrimeRénov’ Sérénité
  • La Prime énergie
  • TVA à taux réduit
  • L’éco-prêt PTZ
  • Les aides des collectivités locales

1. MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une prime versée par l’agence nationale de l’habitat pour des travaux de rénovation énergétique. Son montant peut atteindre 35.000€.

2. MaPrimeRénov’ Sérénité

MaPrimeRénov’ Sérénité est une prime versée par l’Anah pour des travaux pouvant apporter un gain énergétique de minimum 35%.

3. La Prime énergie

La Prime énergie est une prime accordée par les fournisseurs d’énergie à tous les foyers voulant effectuer des travaux de rénovation énergétique. Son montant peut atteindre 4.000€.

4. L’éco-prêt PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêt versé par les banques subventionnées (BNP Paribas, CIC, Natixis) à tous les foyers pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Son montant peut atteindre. Son montant peut atteindre 50.000€.

5. Les aides des collectivités locales

Les aides des collectivités locales dépendent des régions et des départements dans lesquels vont être effectués les travaux de rénovation énergétique.

Jusqu’à 10 500€ d’aides

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :