Info Energie

Jusqu’à 90% de vos travaux pris en charge

Gratuit, immédiat et sans engagement. Demande en 2 min

Territoire à énergie positive pour la croissance verte

Un Territoire à Énergie Positive (TEPOS) est un territoire qui sert d’exemple au niveau de la transition énergétique et écologique. Il s’agit d’un territoire qui développe les énergies renouvelables et adopte un modèle permettant d’atteindre l’équilibre entre consommation et production d’énergie.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Territoire à énergie positive pour la croissance verte

: l’essentiel

Définition de TEPOSApproche écologique,
Modèle de sobriété énergétique
Critères à respecterRéduire consommation et les pollutions,
Préserver la biodiversité
Aides disponiblesTEPCV, Destination TEPOS,
Famille à Énergie Positive, ADEME

Qu’est-ce qu’un territoire à énergie positive (TEPOS) ?

Un TEPOS a pour ambition de satisfaire totalement ses besoins énergétiques (électricité, chaleur, mobilité) en utilisant principalement les ressources renouvelables.

Pour atteindre cet objectif, chaque territoire s’engage à être autosuffisant. Pour être plus précis, il utilise ses propres moyens et ses propres ressources pour valoriser le secteur économique local.

Quels sont les critères à respecter pour être un territoire à énergie positive ?

Pour appartenir à la catégorie des territoires à énergie positive, il faut satisfaire et respecter certains critères : réduire les consommations d’énergie, diminuer la pollution, exploiter les énergies renouvelables, préserver la biodiversité locale ou bien réduire les déchets et les gaspillages.  

1. Réduire sa consommation d’énergie

Différents facteurs peuvent engendrer une forte consommation d’énergie : habitudes des ménages, utilisation de nombreux appareils électriques et ménagers, chauffage, présence de structures publiques ou privées avec des installations énergétiques peu efficaces ou mal isolées, etc.

Comment réduire la consommation d’énergie primaire ?

  • Rénovation et amélioration des bâtiments individuels ou publics
  • Travaux d’isolation des bâtiments publics
  • Amélioration des systèmes d’éclairage public

Toutes ces actions doivent servir non seulement à réduire les consommations d’énergie, mais aussi à préserver et respecter l’environnement. Les TEPOS doivent diminuer leurs consommations d’énergie fossile de 30%.

2. Diminuer les pollutions et développer les transports propres

Un autre critère à respecter est la diminution des polluants atmosphériques.

Comment réduire les polluants atmosphériques ?

  • Promouvoir l’achat de voitures électriques, la mobilité électrique et GNV
  • Développer la mobilité douce et soutenir le développement des vélos électriques
  • Améliorer le réseau de transport public et la mobilité partagée

Choisir des véhicules électriques ou à mobilité douce signifie non seulement réduire la pollution sonore, mais aussi améliorer de manière significative la qualité de l’air. En effet, en développant un système de transport plus propre, les émissions de dioxyde de carbone sont réduites.

3. Développer l’utilisation des énergies renouvelables

Parmi les principaux gestes qu’un territoire peut mettre en place pour respecter ces critères, il y a le développement des énergies renouvelables. Pour que ceux-ci puissent exister et se développer, il faut limiter l’impact de l’utilisation des énergies fossiles et soutenir cette transition énergétique.

Comment utiliser plus d’énergie durable ?

  • Poser des panneaux photovoltaïques sur les équipements publics et privés
  • Développer des planifications énergétiques locales à travers la disponibilité et les compétences des collectivités
  • L’utilisation des énergies renouvelables doit grimper de 70%

La transition énergétique permet de réduire la facture énergétique des collectivités, favorise le développement économique et la création de nouveaux emplois. Elle permet de lutter contre le réchauffement climatique et d’éviter l’épuisement des ressources.

4. Préserver la biodiversité locale

La biodiversité locale est menacée depuis de nombreuses années en raison des activités humaines.

Comment protéger les écosystèmes ?

  • Effectuer une gestion différenciée des jardins
  • Développer l’agriculture et la nature dans les villes
  • Créer des parcours réservés aux piétons/cyclistes
  • Suppression des pesticides pour l’entretien des jardins publics

Adopter de tels projets, c’est faire en sorte que la biodiversité coexiste au sein de la collectivité et assure le bon fonctionnement des écosystèmes. C’est fournir la nourriture par pollinisation et fertilisation, augmenter la disponibilité des matières premières, filtrer l’eau et l’air, etc.

5. Lutter contre le gaspillage et réduire ses déchets

Le gaspillage peut être considéré comme une perte économique. Il s’agit d’une surproduction initiale de nourriture qui dépasse la demande prévue et devient un rejet. Ce gaspillage a de graves conséquences sur l’empreinte carbone (environ 3,3 milliards de tonnes de CO2 chaque année).

Comment réduire le gaspillage ?

  • Suppression définitive des sacs plastiques
  • Diffusion des circuits courts pour l’alimentation des cantines scolaires 
  • Réduction de la surproduction d’excédents
  • Développement des achats locaux, bio, dons alimentaires

En plus de résoudre le problème de la pollution due à la production alimentaire (utilisation de pesticides, de ressources naturelles, d’émissions de CO2 des industries), réduire les gaspillages et les déchets réduit l’impact économique.

6. Éduquer les locaux sur les questions environnementales

Pour un territoire à énergie positive, il est important que chaque citoyen prenne ses responsabilités et contribue à réduire l’impact environnemental.

Comment responsabiliser les citoyens ?

  • Favoriser la sensibilisation dans les écoles avec des projets “Verts”
  • Informer les habitants par publicité, affiches dans la rue, radio, etc.
  • Réaliser des activités d’éducation environnementale
  • Créer des espaces de biodiversité dans les collèges

Il est important d’éduquer tout le monde, dès l’enfance, au respect de l’environnement, à l’importance de chaque espèce animale et à la transition énergétique. Ce faisant, ces sujets sont considérés comme une nouveauté.

Comment intégrer la communauté des territoires à énergie positive ?

Pour intégrer la communauté des territoires à énergie positive, la collectivité doit s’engager dans les différents projets qui font de son territoire un TEPOS. L’ensemble des acteurs locaux doit les approuver et les promouvoir au sein de la communauté.

1. Posséder une équipe d’ingénieur publique locale

Chaque territoire à énergie positive doit proposer un programme global ayant pour objectif de développer un nouveau modèle de territoire plus propre et plus économe. Pour que cela soit possible, les TEPOS doivent posséder une équipe d’ingénieurs publics locaux.

Il s’agit d’un groupe multi-acteurs qui s’engage à structurer de nouveaux projets et à en définir les stratégies d’action. Ceux-ci s’occuperont des politiques de logement, d’urbanisme et de mobilité, utiles pour concevoir les villes sur un nouveau modèle écologique.

TEPOS : critère fondamental

Avoir une équipe d’acteurs locaux spécialisés dans différentes compétences, coopérants entre eux est un critère fondamental pour rendre la transition possible.

2. Disposer d’un projet de territoire plébiscité par l’ensemble des acteurs locaux

Chaque TEPOS doit présenter un projet et chaque citoyen peut s’investir et proposer des idées pour contribuer à l’action. Grâce à la collaboration de la pluralité d’acteurs complémentaires, avec leurs différentes compétences regroupées, se forme un groupe pilote qui gère chaque projet.

Cela doit être des projets structurants comme de nouvelles installations éoliennes, des toitures solaires, des réseaux de chaleur, des écoquartiers, des voies douces ou des stations GNV.

Il s’agit de projets qui doivent avoir pour objectif l’amélioration énergétique des bâtiments tant publics que privés, afin de réduire les factures énergétiques de la collectivité.

3. Disposer d’aptitudes opérationnelles

Le TEPOS doit procéder à une véritable mise en place d’une gouvernance collective faite de différents acteurs transversaux aux aptitudes opérationnelles variées. Il existe aussi des dispositifs qui ont pour objectif de former et de soutenir l’ensemble des acteurs pour qu’ils développent les capacités de mener des projets.

Chaque territoire doit posséder une équipe interne capable de gérer les différents secteurs d’intérêts : énergie-climat, énergie partagée, renouvellement habitat, mobilité.

Quelles aides pour les collectivités souhaitant s’inscrire dans la démarche TEPOS ?

Il existe différentes aides afin de financer les travaux d’amélioration des performances énergétiques et encourager ainsi les collectivités à s’inscrire dans la démarche TEPOS.

AideCaractéristiquesMontant / Nom
Subventions de l’ÉtatMener à bien des projets “croissance verte”500.000€
Mise à disposition d’outils de communication et d’identificationPlateforme de comparaison et de partage
“Destination TEPOS”
“Destination TEPOS”
Mise en place de concours citoyens favorisant la transition écologiqueFamilles réduisent la conso, paient moins les factures et font un geste à l’environnement“Famille à énergie positive”
Aide à l’ingénierie d’amorçage pour les projets d’énergie renouvelable localeADEME offre une convention25 à 100% des dépenses utiles
Montant, nom et caractéristiques des aides pour les collectivités souhaitant s’inscrire dans la démarche TEPOS

1. Subventions de l’État

Le TEPCV (Territoires à énergie positive pour la croissance verte) est une aide de l’État qui a pour objectif de soutenir l’initiative des territoires qui veulent mettre en œuvre des projets pour la transition énergétique.

Cette aide financière, initiale de 500.000€, peut grimper jusqu’à 2M€. Elle est conçue pour accélérer la mise en œuvre de la transition énergétique.

2. Mise à disposition d’outils de communication et d’identification

Pour soutenir les stratégies énergétiques territoriales, il existe des plateformes et des outils de communication et d’identification comme “Destination Tepos”. Une méthode prévue pour réunir les collectivités et tous les acteurs locaux compétents (administration, associations, organismes).

Cet instrument est utilisé pour présenter les projets, formuler des propositions d’action et partager les initiatives des différents territoires, liées à la transition énergétique.

Il s’agit d’un service mis à disposition par CLER (Réseau pour la transition énergétique) qui, à travers une licence particulière, permet aux inscrits non seulement de se confronter, mais aussi d’accéder à des avantages exclusifs.

Sur cette plateforme, il est en effet possible d’accéder aux outils, aux mises à jour, au support technique et à des séminaires d’échange utiles à la co-construction de l’avenir énergétique des différents territoires.

TEPOS : inscription au CLER

Quiconque est inscrit peut aider et être aidé, en participant aux dynamiques des différents projets, en fonction des compétences individuelles mises à disposition.

3. Mise en place de concours citoyens favorisant la transition écologique

Le défi “Familles à énergie positive” a pour objectif de réduire à la fois les consommations énergétiques des foyers et leur empreinte carbone. Ce concours vise à faire des familles des grands acteurs de la protection de la planète.

Cette activité conviviale gérée par le CLER permet aux familles de diminuer leurs factures énergétiques grâce à des écogestes qui réduisent les consommations et les émissions de gaz à effet de serre.

4. Aide à l’ingénierie d’amorçage pour les projets d’énergie renouvelable locale

Dans certaines régions de France, il existe également des dispositifs prévoyant un soutien financier pour l’ingénierie. Il s’agit d’aides économiques prévues par l’ADEME, l’agence de transition écologique.

En fonction des projets présentés et des objectifs innovants et bénéfiques pour l’environnement, l’ADEME attribue une assistance financière pour soutenir ces changements, sous la forme d’une convention qui peut couvrir de 25 à 100% des dépenses que l’Agence estime éligibles.

TEPOS : formation de l’ADEME

En plus de fournir une aide financière, cette agence propose également des formations dans le but de développer de nouvelles figures pour accélérer la transition écologique et rendre la société plus sobre et plus unie.

Prime énergie : testez votre éligibilité

Vos travaux financés jusqu’à 90%

Foire aux questions

Laisser un commentaire

Vous êtes ici :